/sports/hockey
Navigation

Yannick Jean satisfait des efforts de sa troupe

- L’entraîneur des Sags constate que ses joueurs progressent

L'entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yannick Jean
Photo MARTIN ALARIE/AGENCE QMI L’entraîneur-chef, Yanick Jean, est content des efforts de sa troupe.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les Saguenéens de Chicoutimi tenteront de remporter un cinquième match consécutif, mercredi soir, face aux Olympiques de Gatineau. L’entraîneur-chef, Yanick Jean, est content des efforts de sa troupe.

Si les Sags semblaient en arracher avant la pause de Noël, ceux-ci jouent maintenant du hockey inspiré. La troupe de Yanick Jean compte maintenant neuf buts en deux rencontres, elle qui n’avait réussi qu’à inscrire cinq buts au cours des six matchs précédents.

L’entraîneur-chef semble satisfait de la manière dont ses poulains ont su rebondir dans les deux rencontres précédentes.

«J’ai vu un effort de l’équipe durant 60 minutes. Je ne vois pas juste des gars qui tentent de travailler, je vois des gars qui tentent de se surpasser. Ils se lancent devant les lancers, ils prennent et donnent des mises en échec et sont incisifs au filet adverse. Clairement, les gars veulent en donner plus», a analysé le manitou des Bleus.

L’absence du capitaine

Le capitaine des Saguenéens, Nicolas Roy, est encore absent, lui qui représente présentement le Canada au Championnat mondial junior. Si son absence laisse un trou béant dans la formation des Sags, ceux-ci semblent s’adapter sans la présence de leur joueur étoile.

«Il y a une amélioration de ce côté-là. Nicolas a tellement de tâches sur la glace, que ça prend beaucoup de joueurs pour pallier à son absence. Par contre, nous avons maintenant du renfort avec l’arrivée des Klima et de Joey Ratelle», a admis Yanick Jean.

En bref

Les Saguenéens seront en action dès mercredi soir, eux qui croiseront le fer avec les Olympiques de Gatineau au Centre Robert-Guertin, dès 19 h 30.

«Il faut continuer de progresser par rapport à notre jeu. On aimerait transporter la manière dont on joue à la maison sur la route», a commenté Jean.