/finance
Navigation

Les fonds canadiens en pleine forme

Ils ont atteint un rendement de 21,1 % en 2016

Coup d'oeil sur cet article

Les actions canadiennes ont affiché leur meilleure performance depuis 2009, avec un rendement total de 21,1 % de l’indice composé (S&P/TSX).

C’est ce que révèle Morningstar Research, la filiale canadienne de la société indépendante de recherche sur les placements, qui publie ses données préliminaires sur les rendements de fin d'année 2016.

«C’est un renversement de la situation vécue l’an dernier, lorsque les ressources naturelles avaient chuté», dit Christian Charest, rédacteur chez Morningstar. «Le prix du baril de pétrole a monté, et c’est une part importante, avec les institutions financières, des actions canadiennes.»

Les trois plus grands secteurs canadiens, soit les services financiers, l'énergie et les matériaux de base, ont tous augmenté de manière spectaculaire, affichant des rendements totaux de 24,2 %, 39,6 % et 41,2 %, respectivement.

Les métaux précieux ont particulièrement bien fait en 2016, et l’or en particulier, note Christian Charest. «Le prix de l’or a beaucoup remonté en début d’année. Même s’il a un peu fléchi par la suite, l’or a fait des gains considérables.»

Les indices de fonds Actions de métaux précieux et Actions de ressources naturelles ont connu une année flamboyante, avec des hausses respectives de 54 % et 41 %.

Un dollar trop fort?

Le dollar canadien s’est apprécié par rapport à plusieurs des principales devises mondiales en 2016, et cela a nui à la performance de la plupart des catégories de fonds d'actions étrangères, note Morningstar.

Cela a été particulièrement vrai pour la catégorie Actions européennes, dont les fonds ont reculé collectivement de 5,5 %, malgré de solides performances boursières en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Le huard s'est apprécié de 6,1 % par rapport à l'euro et de 23,2 % par rapport à la livre sterling pendant l'année, reléguant les fonds d'actions européennes au bas du tableau des rendements de 2016.

«Quand les prix des ressources naturelles augmentent, le dollar fait de même, les deux sont très liés», dit Christian Charest.

Aux États-Unis, l'indice S&P 500 a affiché un rendement total de 12 %, mais les fonds d'actions américaines ne se sont pas bien classés. L'indice Morningstar Actions américaines a fait des gains d'à peine 6,4 % pendant l'année.