/sports/hockey
Navigation

La dernière prise des Sags s’amène à Chicoutimi

L’ex-joueur des Foreurs, Olivier Galipeau, apporte de l’expérience dans ses bagages

SPO-HOCKEY-ARMADA-FOREURS
Photo d'archives Martin Alarie L’entraîneur-chef des Sags a confiance en son nouveau défenseur acquis récemment des Foreurs, Olivier Galipeau.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | La période des transactions est presque terminée dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et les Saguenéens de Chicoutimi se sont métamorphosés dans les dernières semaines. Le nouveau venu, Olivier Galipeau, est la dernière prise des Sags.

Acquis en échange de Jake Smith, David Noël, de choix de deuxième tour en 2017 et de troisième tour en 2019, Olivier Galipeau sera une pièce maîtresse de la défensive des Saguenéens.

L’entraîneur-chef et directeur général des Sags, Yanick Jean, compte sur les 47 matchs de séries éliminatoires joués en trois ans et sur la Coupe du Président gagnée avec les Foreurs de Val-d’Or pour apporter de l’expérience à l’équipe. «Galipeau est un gars qui va prendre de grosses minutes pour nous. Il est capable de jouer en avantage et en désavantage numérique. C’est un défenseur complet qui est également capable de s’imposer physiquement», a commenté Yanick Jean.

Deuxième capitaine

Après Joey Ratelle qui agissait en tant que capitaine avec les Voltigeurs de Drummondville, Olivier Galipeau est le deuxième capitaine qui s’amène à Chicoutimi depuis le début de la période des échanges.

«Le leadership n’était pas un besoin, mais quand tu recherches des joueurs pour améliorer ton équipe, veux ou veux pas, c’est des joueurs de caractère que tu regardes. Galipeau et Ratelle sont des joueurs de caractère», a indiqué Yanick Jean, en spécifiant que son magasinage n’est pas encore terminé.

Dans l’échange, les Saguenéens obtiennent également un choix de cinquième ronde au prochain encan.

En vue du match

Les Bleus seront en action vendredi soir, eux qui visiteront l’Armada de Blainville-Boisbriand sur le coup de 19 h 30, au Centre d’excellence Sports Rousseau. «Blainville est une équipe qui travaille fort et qui est difficile à battre, surtout à la maison. Ça va être un gros match pour nous», a commenté Yanick Jean.

La fin de la période des transactions sera bénéfique, selon Yanick Jean. «Tous les joueurs du circuit vont avoir une certaine pression qui va tomber de leurs épaules. On continue d’avancer avec notre équipe», a analysé le manitou des Bleus.