/news/currentevents
Navigation

Vers un autre acte du «théâtre de la sécurité»?

Shooting At Fort Lauderdale Airport
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après la fusillade à l’aéroport de Fort Lauderdale, la pression sera forte pour que la sécurité soit renforcée. Mais est-ce vraiment utile? Entrevue avec Stéphane Leman-Langlois, de la chaire de recherche du Canada en surveillance et construction sociale du risque et membre de l’équipe interuniversitaire de recherche sur le terrorisme.

Y avait-il une faille de sécurité à Fort Lauderdale ?

Les mesures de sécurité sont surtout quand vient le temps de prendre l’avion et ne s’appliquent pas au secteur des arrivées où s’est produite la fusillade. C’est un espace ouvert où n’importe qui peut aller. Et si on commence à contrôler tout ce mon­de, il va y avoir des retards monstres.

Est-ce qu’on voudra resserrer la sécurité dans ces secteurs ?

Il y aura de la pression pour donner l’impression que c’est réglé, c’est important pour l’économie.

Est-ce que ça va marcher ?

Il n’y a rien qui marche à 100 %. Ce que la plupart des experts disent, c’est que plus on sécurise une chose, plus on va pelleter les problèmes ailleurs. On de-sign des mesures de sécurité pour des choses qui n’arrivent à peu près jamais. Par exemple, on a dépensé des centaines de millions pour des scanneurs à nu après qu’un terroriste s’est fait exploser les bobettes. Mais il y a encore des centaines de vulnérabilités dans les aéroports.

Mais au moins, ça a réglé ce problème, non ?

Lorsque cela ne se reproduit pas, est-ce en raison des mesures de sécu­rité, ou simplement parce que c’est vraiment rare? Chaque fois qu’il y a un type d’attaque, on va boucher le micro-trou, même s’il y a peu de chances que ça se reproduise.

Pourquoi fait-on ça ?

On a l’impression d’être en sécurité avec ces mesures qui ne sont pas très efficaces, mais qui donnent l’impression qu’elles le sont, c’est un «théâtre de la sécurité» qui se joue devant nous.

Pourrait-on abolir certaines mesures ?

On ne peut pas dire que toutes les mesures de sécurité sont inutiles. Avant les détecteurs de métaux, des avions étaient détournés toutes les semaines... Mais on pourrait en annuler 95 %, c’est clair. Le risque d’attaque n’augmenterait pas de façon significative et on économiserait une tonne d’argent.