/finance/business
Navigation

L’innovation au service de Gaspé

Un ex-prof de cégep veut devenir un chef de file mondial en fabriquant une pièce pour les éoliennes

québec inc
Photo courtoisie, Justin Dupuis Christian Babin prévoit que son usine de Gaspé produira 4000 plaquettes lors de sa première année de production.

Coup d'oeil sur cet article

GASPÉ | Une entreprise gaspésienne fondée par un ancien professeur de cégep a l’ambition de devenir un chef de file mondial dans la conception et la fabrication de freins pour éoliennes.

Christian Babin voit les choses en grand. Il rêve qu’un jour une bonne partie des plaquettes de freinage des éoliennes de la planète seront fabriquées à Gaspé.

Fort d’un premier contrat signé en novembre pour un parc éolien du Québec, Plaquettes de frein haute performance B.B, l’entreprise de M. Babin, part à la conquête du marché mondial.

Après cinq ans de recherche et développement et 3 millions $ d’investissements, la petite entreprise a développé deux matériaux de friction utilisés pour concevoir une douzaine de modèles de plaquettes de frein pouvant être installées sur les éoliennes des géants de l’industrie, notamment Gene­ral Electric (GE), Vestas, Gamesa et Siemens. Reste maintenant à les convaincre d’adopter son produit.

«On négocie en Europe et en Asie auprès des fabricants d’éoliennes et de distributeurs, dit M. Babin. Le marché québécois n’est pas assez grand pour nous. Même s’il y a d’autres appels d’offres [d’Hydro-Québec pour des parcs éoliens], ce n’est pas un marché suffisant pour construire une entreprise comme la nôtre.»

Flairer la bonne affaire

Christian Babin est impliqué dans l’industrie éolienne depuis 2003. Après avoir développé un programme de maintenance et de réparation d’éoliennes pour le Cégep de la Gaspésie, l’ancien professeur de technique de maintenance industrielle a collaboré avec le Centre Hydraulique Hydrep, un travail qui a permis à l’entreprise de Jonquière de devenir le fournisseur nord-américain de systèmes de freinage hydraulique des éoliennes GE. Il a ensuite décidé de se lancer en affaire.

«Les systèmes de freinage, c’est bon pour 20 ans, mais les plaquettes, ça s’use et au bout de 4 à 6 ans il faut les changer. Dans tout ce processus, j’ai vu que les plaquettes de frein venaient toutes d’Europe et je me suis dit qu’il y avait une occasion à saisir», se souvient-il.

Possibilités illimitées

Les plaquettes de frein de M. Babin sont fabriquées en mélangeant différents métaux sous forme de poudre. Le mélange, protégé par le secret industriel, est comprimé à haute pression dans un moule et les pastilles obtenues sont cuites au four afin de donner un alliage de haute qualité capable de résister à la friction importante générée lors du freinage des pales d’éoliennes.

M. Babin est convaincu que l’expertise développée au sein de son entreprise servira à développer des produits pour d’autres secteurs. Il imagine déjà que ses plaquettes pourront être adaptées afin de servir sur les ponts roulants utilisés dans l’industrie portuaire ou sur les ascenseurs et les camions dans les mines. Les possibilités qu’offre la métallurgie des poudres sont presque illimitées.

« Emplois de qualité »

M. Babin emploie aujourd’hui huit personnes et se dit fier d’avoir apporté des «emplois de qualité» à la Gaspésie.

S’il admet que son entreprise devra privilégier l’automatisation afin de demeurer concurrentielle à l’échelle planétaire, Christian Babin prédit que son usine de Gaspé pourrait, à court ou moyen terme, employer entre 15 et 20 personnes.


UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS

« Avoir embauché les bonnes personnes pour mener à bien mon projet. »

UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS

« Pendant la période de recherche et développe­ment, je me suis plié à la vitesse de travail des autres. J’aurais dû imposer ma propre vitesse de travail, l’entreprise aurait démarré plus rapidement. »

UN CONSEIL AUX JEUNES ENTREPRENEURS

« Il faut aller jusqu’au bout de sa passion et savoir s’entourer de gens avec des compétences complémentaires à celles que l’on possède. »

La compagnie

  • Domaine d’affaires: métallurgie des poudres
  • Basée à Gaspé
  • Actionnaires: Christian Babin et 4 autres actionnaires québécois
  • Nombre d’employés: 8