/opinion/columnists
Navigation

D’Obama à Trump

D’Obama à Trump
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le contraste ne peut être plus saisissant. Deux politiciens, égaux à eux-mêmes, mais radicalement différents. La fonction ne change peut-être pas tant que ça après tout.

Mardi, le président Barack Obama livrait à la nation américaine un discours d’adieu un peu terne, mais digne et posé. S’y trouvaient les thèmes qui lui ont toujours été chers: citoyenneté, optimisme, quête de l’égalité.

Le lendemain, c’est son successeur qui prenait la parole. À l’occasion d’une conférence de presse, le président élu Donald Trump s’est montré routinier dans son imprévisibilité: coq à l’âne, formules superlatives et attaques contre un peu tout le monde.

Jamais, probablement, la différence entre deux présidents n’aura été aussi marquée.

8 ans sans scandale

Quelque chose frappe, avec Obama. En 8 ans de présidence, si on pouvait ne pas aimer sa politique, aucun scandale n’est venu ébranler sa maisonnée ou remettre son intégrité en question.

C’est l’inverse qui ressort chez Trump. Il n’est pas encore président que les allégations pleuvent sur lui et les conflits d’intérêts pleinement assumés continuent de s’accumuler.

Ce dernier sujet était d’ailleurs la raison initiale de la tenue de ce point de presse. Les révélations étranges et l’intransigeance de Trump envers les médias auront pris toute la place.

Danger

Qu’un politicien s’estime injustement traité par la presse, ça relève de l’ordre normal des choses. Qu’il l’exprime, ça arrive souvent. Qu’il soit moins empressé envers certains scribes, ça fait partie de ce qui survient aussi.

Cela dit, ne vous y trompez pas: la manière dont Trump a refusé de répondre aux questions d’un journaliste de CNN mercredi, on ne voit jamais ça en démocratie.

Ce n’est pas normal, ce n’est pas banal et c’est à suivre. Ne s’estimant pas lié par les règles informelles de la simple politesse ou les normes légales de l’éthique, quelles limites le prochain président se permettra-t-il encore de transgresser?