/sacchips
Navigation

La Pologne aurait discuté et échangé avec un pays... qui n'existe pas

La Pologne aurait discuté et échangé avec un pays... qui n'existe pas

Coup d'oeil sur cet article

La Pologne est considérée comme l'un des pays les plus conservateurs de l’Union européenne.

Avec un gouvernement de droite aux valeurs extrêmement conservatrices, qui a fait récemment les manchettes pour avoir pris le contrôle absolu des médias du pays, la Pologne commence à ressembler beaucoup plus à une dictature qu’ à un pays démocratique.

En ce sens, le ministre des Affaires étrangères Witold Waszczykowski est présentement dans l’eau chaude pour avoir faite une «méga bourde» sur les réseaux sociaux en citant dans ses relations internationales...un faux pays: le San Escobar

 

C’est en campagne de séduction à New York pour obtenir un siège sur le conseil de sécurité des Nations unies que le ministre a mentionné sur les réseaux sociaux avoir établi des contacts pour la première fois avec des pays des Caraïbes, par exemple le Belize ou le... San Escobar.

Mais, où est situé le San Escobar au juste?

C’est la question que l’on se pose tous, car ce pays n’existe tout simplement pas.

Hé bin.

Évidemment, il n’en fallait pas plus pour que celui-ci se fasse ridiculiser sur les réseaux sociaux, les internautes et analystes politiques faisant des blagues sur le fait que Witold Waszczykowski se pense probablement dans la série Narcos et qu’il pense avoir jasé avec nul autre que Pablo Escobar. Le piège dans cette déclaration est que les Polonais, exposés à presque aucun média indépendant, prennent cette affirmation du ministre pour une vérité, et croient bel et bien à une relation internationale entre la Pologne et le San Escobar.

Witold Waszczykowski fait tellement rire de lui qu’un compte Twitter pour ce faux pays, la República Popular Democrática de San Escobar, a été créé, allant même jusqu’à y mettre des photos de plages, d’un drapeau, de lieux et de cartes comme si le pays existait bel et bien.

 

Une page Facebook bien active de la république de San Escobar a même été créée, celle-ci mentionnant avoir fait construire sur sa place centrale une statue hommage au ministre Waszczykowski et vantant les charmes de la capitale du pays, nommée Al Pacino, située dans le district de Niro.

 

Elle est excellente on doit avouer.

La Pologne qui compte peu d’alliés dans le monde et qui tente de créer des relations diplomatiques vient de se tirer dans le pied avec cette bourde.

 

 

Source :

Washington Post