/news/currentevents
Navigation

Un mafieux ciblé pour la sixième fois en six mois

C’est la deuxième fois que le commerce de voitures usagées est la cible d'un incendie criminel. Hier des voitures ont été endommagées dans la cour de l’immeuble qui appartient au mafieux Marco Pizzi.
Photo Pascal Girard C’est la deuxième fois que le commerce de voitures usagées est la cible d'un incendie criminel. Hier des voitures ont été endommagées dans la cour de l’immeuble qui appartient au mafieux Marco Pizzi.

Coup d'oeil sur cet article

Le mafieux Marco Pizzi a été la cible d’une sixième attaque en seulement six mois.

Tôt dimanche, plusieurs voitures stationnées dans la cour extérieure du commerce Gestion automobile Plus ont été incendiées.

Le bâtiment abritant ce magasin d’autos usagées de la rue Notre-Dame, dans Montréal-Est, appartient au mafioso.

L’immeuble avait déjà été la cible d’un incendie criminel en décembre dernier.

Pizzi est soupçonné par la police d’être un importateur de cocaïne pour le compte de la mafia montréalaise.

Il a d’ailleurs été arrêté en mai 2016 par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans le cadre de l’opération Clemenza avant d’être remis en liberté provisoire.

Le mafioso serait pourchassé depuis six mois par d’importants acteurs du milieu criminel auprès de qui il a contracté une dette à la suite d’une importation de drogue qui a mal tourné.

«C’est un homme qui vit sur du temps emprunté. Il ne pourra pas continuellement déjouer la mort», mentionne Pierre De Champlain, auteur et chercheur spécialiste du crime organisé.

L’expert s’étonne du nombre d’avertissements envoyés au mafieux.

Des chances inhabituelles

«C'est du rarement vu dans la mafia quand on veut ta peau; c’est assez inhabituel qu’on te laisse des chances», souligne M. De Champlain.

Il y a quelques jours à peine, le 2 janvier, le véhicule de M. Pizzi a été incendié dans le stationnement de son domicile de Rivière-des-Prairies. En décembre, une attaque au cocktail Molotov avait été rapportée contre deux commerces situés sur le boulevard Maurice-Duplessis à Rivière-des-Prairies, appartenant au mafieux ou à l’un de ses proches.

L’homme de 46 ans avait aussi été victime d’une spectaculaire tentative de meurtre en août dernier. Des suspects avaient foncé dans sa voiture pour qu'il en sorte. M. Pizzi avait réussi à prendre la fuite sans être blessé.

Enquête en cours

Dimanche matin, des enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) tentaient de faire la lumière sur ce dernier incident visant le mafieux. 
 
«Deux hommes vêtus de noir et cagoulés ont été aperçus en train de quitter les lieux et n’ont pour le moment pas été localisés», a détaillé Raphaël Bergeron, porte-parole du SPVM.
 
Le feu a rapidement été maîtrisé et le bâtiment n’aurait subi aucun dommage.
 
- Avec la collaboration de Félix Séguin, Bureau d’enquête

Incidents des six derniers mois

15 janvier

Plusieurs voitures incendiées au Gestion automobile Plus.

2 janvier

Son véhicule a été incendié dans le stationnement de son domicile de Rivière-des-Prairies.

14 décembre

L’immeuble de Gestion automobile Plus qui appartient au mafieux est la cible d'un incendie criminel.

12 décembre

Attaque au cocktail Molotov contre deux commerces du boulevard Maurice-Duplessis à Rivière-des-Prairies.

3 septembre

Le café Liana à Rivière-des-Prairies, qui aurait été contrôlé par le mafioso, ciblé par un incendie criminel.

1er août

Marco Pizzi est victime d'une tentative de meurtre dans Montréal-Est.

- Avec la collaboration de Félix Séguin, Bureau d’enquête