/news/politics
Navigation

Rambo Gauthier n’entend pas s’excuser

Ses propos sur les femmes et la politique font jaser

Bernard Rambo Gauthier
Photo d'archives Bernard Rambo Gauthier maintient que l’intensité des débats politiques lorsque les hommes ont pris quelques bières ne plaît pas aux femmes.

Coup d'oeil sur cet article

SEPT-ÎLES  |  Malgré les nombreuses critiques concernant ses propos sur les femmes et la politique à TLMEP, Bernard Rambo Gauthier n’entend pas s’excuser pour ce qu’il considère comme «une joke».

À l’émission Tout le monde en parle diffusée dimanche soir, le chef du parti Citoyen au pouvoir, Bernard Gauthier, a déclaré: «Chez nous, quand on fait des barbecues, après sept, huit bières, on se met tous à faire de la politique. Les femmes s’en vont parler de leur linge pis de leurs patentes, pis nous, on parle de politique. On est tous des ministres de ci, pis des ministres de ça.»
 
Joint à Sept-Îles, M. Gauthier explique avoir voulu faire une blague. «C’est le seul endroit où le montage de l’émission ne m’a pas favorisé. Sinon, j’ai été bien reçu. C’est Turcotte (Dany) qui a parlé le premier des femmes et de lingerie.»
 
Jugement facile
 
L’agent syndical de la FTQ rappelle qu’il n’a pas étudié à l’université en communication et qu’il parle avec ses tripes. 
 
«Ce n’était pas une gaffe, oubliez les excuses. C’est rapide sur un plateau de tournage. C’est l’intensité des débats politiques entre gars après quelques bières qui éloigne les femmes. Elles peuvent ben parler de vacances, des enfants ou de politique. Le linge, c’était une joke», soutient Rambo Gauthier.
 
Éduquer Gauthier
 
Le Regroupement des femmes de la Côte-Nord veut rencontrer Bernard Gauthier pour l’éduquer sur la réalité des femmes. Deux des trois députés et 42 % des conseillers municipaux de la Côte-Nord sont des femmes. Il est donc faux de croire que les femmes ne s’intéressent pas à la politique
 
«On souhaite des femmes dans tous les partis politiques, même celui de monsieur Gauthier. Il vient du milieu de la construction. C’est un milieu qui n’est pas facile pour les femmes», explique la porte-parole de Regroupement et elle-même conseillère municipale, Sylvie Ostigny.
 
Ministre de la lingerie
 
La députée du Bloc québécois sur la Côte-Nord, Marilène Gill est issue du mouvement féministe, et même si M. Gauthier a été élogieux à son endroit à TLMEP, elle déplore ses propos sur les femmes.
 
Dans son entourage à Ottawa, hier, on la taquinait d’ailleurs en l’appelant la future­­ ministre de la lingerie.
 
«Je connais le style de Bernard. Il est franc et le monde aime ça, mais parfois, des blagues vont trop loin. Je serais plutôt tolérance zéro face aux propos sexistes», commente la députée fédérale.