/finance/business
Navigation

Nouvelles technologies au Salon de l’agriculture

Gadgets, robots, et machineries seront exposés

Nouvelles technologies au Salon de l’agriculture
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-HYACINTHE | Une vache «peut» désormais envoyer un message texte à son maître pour le prévenir qu’elle est sur le point de mettre au monde un veau.

C’est là l’une des nouveautés technologiques qui seront présentées au Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe jusqu’à jeudi.

Le gadget qui annonce une éventuelle mise-bas, communément appelée un vêlage, se nomme Moocall. C'est une sorte de pince fixée sur la queue de la vache et, dès qu'il y a un début de contraction, l’agriculteur reçoit un message texte sur son cellulaire.

Autre nouveauté, le tracteur le plus puissant au monde, le Fendt Vario 1000, sera en démonstration. Pour Éric Dubreuil, représentant du groupe Symac, ce nouveau tracteur allemand de 500 forces est fait d'un seul bloc comparativement à un modèle articulé. L'avantage pour le Québec est qu’on peut s'en servir 12 mois par année, comme pour faire du déneigement à grand volume en hiver, ce que ne permet pas un tracteur articulé. Ce genre d'engin se détaille 600 000 $.

«C’est tout nouveau, on vient de le recevoir et il y a déjà beaucoup d’intérêt auprès des agriculteurs qui cultivent de grandes surfaces», affirme M. Dubreuil.

De son côté, le constructeur de moissonneuse-batteuse Case a décidé de montrer les mécanismes complexes de sa machinerie. Pour le Salon, on y exposera une moissonneuse sans aucun châssis.

300 exposants

L'événement regroupe 300 exposants, allant des concessionnaires de tracteurs et des robots de traite, en passant par les institutions financières et l'Université Laval qui va présenter un nouveau programme en entrepreneuriat agricole, fait savoir le porte-parole Pierre Rhéaume.