/auto/news
Navigation

Il paye ses immatriculations avec 300 000 sous noirs

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque vient le temps de prouver son point, l’on peut tous par moment devenir un peu craque-pot afin de démontrer que l’on a raison.

Le cas suivant défie toutefois tout entendement.

Alors qu’il tentait de joindre le bureau responsable des immatriculations de véhicules (DMV) de sa région en Virginie, l’équivalent de la SAAQ au Québec, Nick Stafford a découvert qu’il lui était impossible d’obtenir le numéro de celui-ci.

Il était alors automatiquement redirigé vers un bureau régional, tandis qu’on lui refusait systématiquement de lui donner ledit numéro convoité.

Voulant absolument parler à une personne de son bureau local pour savoir sous laquelle de ses deux résidences il devait enregistrer la Corvette qu’il venait d’acheter pour son garçon, l’homme habitant la ville de Lebanon a pris les choses en main.

Il a à ce moment entamé des procédures judiciaires sous le « Freedom of Information Act » qui, en gros, oblige la divulgation publique d’informations gouvernementales.

N.B. On arrive bientôt aux 300 000 sous noirs, restez avec nous !

Ayant gagné sa cause après plusieurs jours de « combat », Nick Stafford a décidé de s’acquitter du montant qu’il devait payer en taxes et en frais d’enregistrement avec des sous noirs.

En somme, l’homme a indiqué qu’il a perdu beaucoup de temps avec cette histoire et qu’il voulait faire comprendre son point en faisant perdre tout autant de temps aux employés du DMV de sa région.

Montant à payer : 2987,45 $.

Nick Stafford a obtenu cette somme en sous noirs auprès de sa banque.

Nick Stafford et ses 300 000 sous noirs
YouTube

 

Il a par la suite engagé 11 personnes pour défaire ceux-ci de leur emballage cartonné, avant d’acheter cinq brouettes pour transporter les sous de son véhicule à l’intérieur du bureau DVM.

Les employés ont du compter tous les sous, un à un, à 298 745 reprises !

Avec les brouettes et le cout du personnel qu’il a engagé pour ouvrir les emballages contenant les sous noirs, Nick Stafford a déboursé pas loin de 2000 $ supplémentaires.

Ouf !