/news/politics
Navigation

Surdoses mortelles aux opioïdes: le Canada doit décréter l’état d’urgence

Surdoses mortelles aux opioïdes: le Canada doit décréter l’état d’urgence
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Des députés conservateurs de la Colombie-Britannique exhortent le gouvernement Trudeau à décréter sur-le-champ l’état d’urgence pour endiguer la crise nationale de surdoses mortelles aux opiacés que connaît le Canada.

«Avec plus de 900 décès dans la province en 2016, l’appel est fort et clair pour que le gouvernement libéral agisse et déclare cette crise comme étant une urgence nationale de santé publique», ont affirmé dans une déclaration écrite conjointe les députées Cathy McLeod et Dianne Watts.

La ministre de la Santé Jane Philpott a déclaré par le passé que la flambée de surdoses constituait une «crise nationale de santé publique», et que l’état d’urgence pourrait éventuellement être décrété.

Appelé à réagir vendredi, le bureau de Mme Philpott a souligné que déclarer l’état d’urgence ne permettrait pas, pour le moment, de mieux faire face à la crise.

Le gouvernement Trudeau a déposé en décembre un projet de loi visant à s’attaquer à l’importation et à la production d’opioïdes.

Comme la mesure législative n'entrera en vigueur que plus tard, les députées conservatrices demandent des actions immédiates du gouvernement canadien.