/news/green
Navigation

Carte tempête du Journal: poudrerie généralisée et grésil comme principales menaces

Carte tempête du Journal: poudrerie généralisée et grésil comme principales menaces
Mathieu Bordage, collaboration spéciale, chasseur de tempête

Coup d'oeil sur cet article

Le temps particulièrement clément dont bénéficie le Québec depuis le début de 2017 tire à sa fin: un important système dépressionnaire en provenance de la côte Est américaine affectera une bonne partie du sud du Québec mardi.

  • CONSULTEZ LA CARTE TEMPÊTE DU JOURNAL CI-BAS POUR CONNAÎTRE LES ACCUMULATIONS PRÉVUES DANS VOTRE RÉGION

Les précipitations débuteront très tôt mardi matin à Montréal, et un peu plus tard en avant-midi à Québec. Elles se poursuivront toute la journée et la soirée, de sorte que les deux heures de pointe seront affectées.

La plus grande menace présentée par cette tempête n'est pas les quantités de neige - relativement modestes -, mais les forts vents qui l'accompagneront, provoquant de la poudrerie généralisée, surtout dans la vallée du Saint-Laurent.

La visibilité, en particulier sur les autoroutes et les routes de campagne, sera considérablement réduite.

La grande question demeure le grésil: les régions au sud du fleuve pourraient en recevoir de grandes quantités, diminuant la neige au sol. Aussi, de la pluie verglaçante est possible dans l'extrême sud-ouest québécois, près des frontières de l'Ontario et de l'État de New York.

Bref, les quantités de précipitations totales seront les mêmes, mais comme les grains de grésil sont plus denses et contiennent plus d'eau que les flocons de neige, l'épaisseur de la couche au sol sera moindre.

Voici la Carte tempête du Journal pour le mardi 24 janvier 2017.

En sommaire: la quinzaine à Montréal et sa région immédiate, la dizaine dans les Laurentides/Lanaudière, la quinzaine en Mauricie et Québec, et jusqu'à 25 cm dans Charlevoix. L'Estrie et la Montérégie seront limitées à 10 cm et moins, avec une plus forte possibilité de grésil.

La Carte tempête du Journal est une réalisation d'Éric Chatigny, du site meteolaurentides.com, en collaboration avec Hydro Météo. Une exclusivité au Journal de Montréal et au Journal de Québec.