/world/usa
Navigation

Donald Trump a exigé du Service des parcs nationaux de lui fournir des preuves pour soutenir ses allégations au sujet de la foule lors de son investiture

Donald Trump a exigé du Service des parcs nationaux de lui fournir des preuves pour soutenir ses allégations au sujet de la foule lors de son investiture

Coup d'oeil sur cet article

Parmi les tous premiers gestes posés en tant que président de la plus grande puissance mondiale, le lendemain matin suivant son assermentation, Donald Trump a exigé du directeur des Parcs nationaux américains qui lui fournisse des preuves au sujet de sa prétention concernant la foule présente à son investiture.

Selon ce que la Washington Post a appris et publié vendredi, le président a demandé que Michael T. Reynolds, directeur du Service des Parcs nationaux lui téléphone, très tôt samedi matin.

Les trois sources citées par le quotidien affirment que lors de la conversation, le président a exigé que Reynolds produise de nouvelles photos de la foule lors de son assermentation, croyant qu'elles prouveraient le mensonge des médias.

La veille, tous les médias présents avaient annoncé une foule dans la moyenne pour ce genre d'événement, alors que l'équipe du président soutenait qu'il s'agissait de la plus importante de tous les temps, la chiffrant même à plus de 1,5 million de personnes. Plusieurs photos, dont certaines comparées avec l'investiture de Barack Obama en 2009, montraient une foule plus que claisemée sur le parterre présidentiel.

Cette prétention de l'équipe Trump, maintes fois démontée depuis une semaine par tous les faits disponibles, met à dos médias et l'équipe du président Trump, s'accusant mutuellement de mentir.

Ce même jour, le porte-parole du président à la Maison-Blanche a qualifié de «honte» le fait que les médias américains n'aient pas repris les estimations de la Maison-Blanche quant à la taille de la foule. Encore mercredi soir, lors d'une entrevue au réseau ABC, le président Trump a accusé les médias de mentir et répéter qu'il y avait bel et bien 1,5 million de personnes et que c'était la plus grande foule de l'histoire pour une investiture, malgré les évidences.

Surpris par la demande de Trump, Reynolds - qui a dévoué sa vie professionnelle au Service des Parcs nationaux - lui a tout tout de même trouvé quelques clichés aériens supplémentaires et les a fait parvenir à la Maison Blanche par les canaux normaux de communication

Selon le Washington Post, ces nouvelles images niaient une fois de plus l'affirmation de Trump qu'il y avait plus d'un million de personnes. Tous les experts en estimation de foule ont compté entre 250 000 et 300 000 personnes. La moyenne des foules lors d'investiture est de 306 000.

La Maison Blanche a indirectement confirmé la nouvelle, insistant que cela démontrait «l'accessibilité» du président et de sa «capacité à faire avancer les dossiers». «Il n'est pas quelqu'un qui s'assoit et qui attend. Il prend des mesures et fait avancer les choses ", a déclaré Sarah Huckabee Sanders, secrétaire de presse assistante, au quotidien . «C'est une des raisons pour lesquelles il est président aujourd'hui, et Hillary Clinton ne l'est pas.»