/sports/hockey/canadien
Navigation

De bon augure pour Desharnais

David Desharnais
Photo Ben Pelosse David Desharnais

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien devrait miser sur David Desharnais et peut-être même sur Andreï Markov mardi soir. Michel Therrien a toutefois préféré attendre que ses protégés rencontrent les médecins ce matin avant de confirmer leur présence face aux Sabres.

«J’ai trouvé que David paraissait bien sur la patinoire. Il devrait être en mesure de faire un retour au jeu», s’est réjoui l’entraîneur en chef, lundi.

À l’écart depuis le 6 décembre, date à laquelle il s’est blessé à un genou, Desharnais s’exerçait lundi sur le troisième trio aux côtés de Sven Andrighetto et d’Andrew Shaw. Son retour pourrait signifier un séjour sur la passerelle pour Jacob de la Rose.

«Moi, je me sens prêt. Je vais leur dire ça [aux médecins], et on va voir ce qu’ils vont décider», a lancé le Québécois, un sourire en coin.

Desharnais, Markov et Greg Pateryn ont tous trois pris part à l’entraînement de l’équipe, lundi après-midi.

Si Desharnais avait déjà patiné avec ses coéquipiers la semaine dernière, il s’agissait de retrouvailles pour Markov.

Blessé à l’aine le 17 décembre, le vétéran russe avait brièvement renoué avec l’entraînement avec le reste de l’équipe au début du mois. Puis, plus rien.

«Dans le cas de Markov, on prendra une décision avant l’entraînement [de ce matin]. Je ne veux pas me prononcer, mais ça s’annonce très bien», a souligné l’entraîneur.

Et Galchenyuk?

Une chose est sûre: ni Alex Galchenyuk ni Greg Pateryn ne sont prêts à effectuer un retour à la compétition.

Le joueur de centre s’est entraîné en solitaire pendant une quarantaine de minutes lundi, avant que ses coéquipiers ne sautent à leur tour sur la patinoire.

Il ne faut pas s’attendre à voir le numéro 27 en uniforme avant la fin de semaine. Sa blessure au genou n’est pas tout à fait guérie et l’organisation dit ne pas vouloir prendre de risque.

«Le personnel médical veut qu’il soit prêt à 100 % avant qu’il retourne au jeu», a indiqué Therrien.

Quant à Pateryn, il n’est pas tout à fait prêt encore, estime son entraîneur. Le défenseur s’est fracturé la cheville le même soir où Desharnais est tombé au combat.