/sports/others
Navigation

À la rencontre de «Mme Tenkara»

Le Salon national de la pourvoirie s’amorce aujourd’hui à Laval

Danièle Beaulieu, surnommée « M<sup>me</sup> Tenkara » apprendra aux visiteurs de l’exposition sa technique de pêche à la mouche.
Photo courtoisie Danièle Beaulieu, surnommée « Mme Tenkara » apprendra aux visiteurs de l’exposition sa technique de pêche à la mouche.

Coup d'oeil sur cet article

Une simple discussion avec Danièle Beaulieu saura vous convaincre: pas nécessaire d’être un véritable mordu pour prendre plaisir à visiter le Salon national de la Pourvoirie, chasse et pêche, à compter de jeudi, à la Place Forzani de Laval.

La pêche et la chasse sont souvent plus accessibles que ce que certains s’imaginent.

Dans son cas, la sympathique femme maîtrise la pêche à la mouche de type Tenkara.

Certains la surnomment d’ailleurs «Mme Tenkara».

«C’est le nom d’un style de pêche à la mouche, vient-elle expliquer à propos du terme en question. On pratique ça avec une canne télescopique et il y a juste un fil au bout, pas de moulinet. C’est la simplicité pour tout le monde. En 10 minutes, c’est possible d’apprendre à un enfant ou à un adulte comment ça fonctionne et il est prêt à aller pêcher.»

Évidemment, chacun peut ultimement améliorer sa technique. Pendant le Salon national de la Pourvoirie, «Mme Tenkara» livrera d’ailleurs, d’aujourd’hui à dimanche, différentes conférences sur le sujet. Elle tient également son propre kiosque parmi les quelque 170 exposants sur place.

«Ce qui est bien avec ce style de pêche à la mouche, c’est qu’on peut partir en traînant dans sa poche une simple ligne de rechange et une mini boîte de mouches», mentionne celle qui agit par ailleurs comme directrice régionale du projet «Les Eaux Curatives».

Des prix à gagner

Peu importe son expérience dans le milieu de la chasse et la pêche, il est possible de passer au salon pour planifier son prochain voyage au Québec ou découvrir certaines destinations plus particulières comme l’Alaska ou l’Afrique.

Parmi les autres conférenciers, Mario Huot dévoilera ses astuces pour chasser le dindon tandis que Normand Hotte parlera de l’orignal, roi des forêts. La pêche au doré fera partie des autres sujets abordés. José Boily, animateur de l’émission Québec à Vol d’oiseau, sera également présent à l’événement.

Le samedi 4 février, en après-midi, des défilés de vêtements de chasse et pêche sauront par ailleurs attirer les regards.

Dans la zone TVA Sports, les visiteurs auront l’occasion de gagner différents prix: d’une chaloupe à un ensemble de pêche complet, en passant par différents séjours dans des pourvoiries. Et pourquoi pas un rabais de 500 $ pour un ­safari?

Site Web du Salon national de la pourvoirie