/finance/news
Navigation

Comment vous aider à financer vos dépenses de maison à la retraite?

Sarary-range
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Selon Statistique Canada, un couple résidant au Québec alloue près de 20 % de son budget aux dépenses pour se loger, soit la dépense la plus importante annuellement. À la retraite, ce pourcentage tend à augmenter compte tenu de la baisse du revenu familial.

Cette réalité va forcer plusieurs personnes âgées à faire des choix financiers si elles souhaitent demeurer longtemps dans leur résidence privée.

Pour minimiser l’impact sur leur budget, Québec a mis en place certains crédits d’impôt remboursables.

Crédit d’impôt remboursable pour maintien à domicile

Ce crédit s’adresse aux personnes ayant 70 ans ou plus à la fin de l’année d’imposition. Pour un couple, seulement une personne ayant 70 ans permettra de bénéficier du crédit. Ce crédit est de 35 % pour l’année 2017.

Le montant maximum de dépenses pouvant être réclamé est de 39 000 $ pour un couple (19 500 $ si vous vivez seul) ou 45 000 $ pour un couple dont l’un des deux est non autonome (51 000 $ si les deux sont non autonomes).

Toutefois, le crédit est réduit de 3 % de la partie du revenu familial qui excède 56 935 $ en 2017. Cette réduction ne s’applique pas si l’une des personnes est considérée comme non autonome.

Frais admissibles au crédit d’impôt

Les dépenses admissibles au crédit peuvent varier selon votre type d’habitation (maison, condo, appartement), ou si vous vivez dans une résidence pour personnes âgées non subventionnée. Il est à noter que les frais dans un CHSLD ne sont pas admissibles.

Pour les personnes ayant leur maison, les dépenses d’entretien des aires de vie (balayage, époussetage ou nettoyage), entretien des appareils électroménagers (nettoyage du four ou du réfrigérateur), nettoyage des tapis, canapés, fauteuils, nettoyage des conduits d’aération et ramonage de la cheminée sont tous admissibles.

Pour les frais d’entretien à l’extérieur de la maison, ceux-ci comprennent la tonte, l’entretien et la fertilisation du gazon, l’entretien de la piscine (ouverture et fermeture) ainsi que des haies et plates-bandes, l’émondage des arbres ainsi que les frais pour le ramassage des feuilles.

Si vous demeurez en condo, plusieurs des frais énumérés précédemment sont inclus dans les frais de condo annuels. Ainsi, une portion de vos frais de condo sera admise dans le calcul du crédit.

Pour les locataires, un montant équivalant à 5 % du loyer mensuel (maximum de 600 $ par mois) peut être demandé. Il est à noter que les dépenses d’entretien des aires de vie demeurent admissibles pour les copropriétaires et locataires.

En résidence

Pour les personnes âgées qui vivent en résidence, une partie importante des frais mensuels est admissible au crédit d’impôt, car ceux-ci représentent des frais assumés par le propriétaire pour l’entretien et certains soins ou repas admissibles au crédit.

Conseils pratiques

  • Ce crédit s’applique également à certaines dépenses liées à la personne (ex.: soins infirmiers, repas achetés d’un organisme sans but lucratif du genre popote mobile, services de surveillance [bracelet, service d’appel d’urgence, etc.]). Consultez le guide IN-151 sur le site de Revenu Québec pour plus de détails.
  • Pour les propriétaires de condo, un formulaire devra vous être remis par le syndicat de copropriétaire (TPZ-1029.MD.5) et ce, avant la fin février.
  • Enfin, vous devez conserver vos factures reliées à la demande de ce crédit pour une période de six ans.