/news/society
Navigation

Des juristes québécois combattent le décret migratoire

Coup d'oeil sur cet article

De futurs avocats se mobilisent à Montréal et partout au pays pour aider les personnes qui pourraient être rejetées des États-Unis.

«Ma famille aurait pu être dans cette situation», observe Niousha Riahi, avocate et étudiante à la maîtrise en droit à l’Université de Montréal, qui est originaire d’Iran.

«Des amis d’enfance étudient aux États-Unis, mais ils sont allés en Iran pour les Fêtes. Ils ont peur de ne plus pouvoir revenir», témoigne-t-elle.

Avec 700 étudiants de chacune des 22 facultés de droit du Canada, elle participait à un marathon de travail dans les locaux de l’Université McGill qui vise à préparer des documents juridiques pour le Conseil canadien pour les réfugiés.

Initiative montréalaise

«Il y a des gens qui sont aux États-Unis, mais qui voudraient demander l’asile ici. Nous voulons les aider», explique Rachelle Bastarache, étudiante en droit à l’Université McGill.

Actuellement, le Canada n’admet pas de demandeurs d’asile en provenance des États-Unis à cause de l’Entente sur les tiers pays sûrs. Mardi, le ministre de l’Immigration Ahmed Hussen a indiqué qu’il n’entendait pas assouplir les règles pour les réfugiés et citoyens de sept pays musulmans visés par l’interdiction décrétée par Donald Trump, puis temporairement suspendue samedi.

Choquée, Rachelle Bastarache a déci­dé de contacter toutes les autres facultés de droit pour tenter de faciliter l’accès au pays pour d’éventuelles personnes bloquées chez nos voisins.

Posté devant les douanes américaines de l’aéroport Montréal-Trudeau, un groupe d’étudiants s’assure qu’aucun voyageur ne soit refusé. Ils distribuent des copies du jugement rendu vendredi qui suspend le controversé décret du président Trump.

«On craint que des douaniers ou des agents des compagnies aériennes refusent des passagers parce qu’ils n’ont pas eu la consigne», indique l’avocat québécois bénévole Julien Primeau-Lafaille, qui dit avoir aidé trois passagers inquiets hier.