/24m/outings
Navigation

Un documentaire à propos du sexe au troisième âge

Un documentaire à propos du sexe au troisième âge

Coup d'oeil sur cet article

Amoureux, sensuels et décomplexés, la comédienne Louise Portal et son amoureux Jacques Hébert arrivent sereinement au portillon du vieil âge. Face à la caméra pleine de tendresse de Fernand Dansereau, les tourtereaux aident à lever le voile sur un sujet trop souvent tabou: l’érotisme chez les personnes âgées.

Chaque plan du documentaire L’Érotisme et le vieil âge de Fernand Dansereau est empreint de lumière, nous fait découvrir toutes les parcelles de poésie contenues dans le quotidien d’hommes et de femmes d’âge mûr. Ce sont nos parents, nos grands-parents, mais ce sont aussi des êtres humains qui ont besoin d’être aimés.

«Nous avons des nièces qui ont 23 et 40 ans, et elles sont toutes deux dans une quête amoureuse. Le monde change, mais cette recherche-là demeure», souligne Louise Portal.

La comédienne de 66 ans fait partie des nombreux intervenants qui ont choisi d’ouvrir les portes de leur intimité à Fernand Dansereau. «C’est un magicien, qui n’a aucune vision mercantile, qui réussit à magnifier la réalité. Il réussit à mettre tout le monde en confiance», note l’écrivain et conférencier Jacques Hébert, qui amorce sa soixantaine et partage sa vie avec celle de Louise Portal depuis 24 ans.

Montrer la beauté de la vieillesse

Même si la sexualité chez les aînés est à des lieues du dogme de la performance véhiculé dans la pornographie, elle n’en est pas moins vivante. «L’érotisme est quelque chose qui évolue constamment vers une beauté élargie. On associe souvent la vieillesse avec un déclin, mais moi je constate que de nouveaux horizons nous attendent encore», croit Jacques Hébert.

Ces nouvelles possibilités, c’est notamment le temps dont ils disposent en quantité grandissante, qui leur permet de faire l’amour un mercredi au beau milieu de l’après-midi. «Comme on connaît bien nos corps et tous leurs paysages en détail, faire l’amour à la pénombre ou à l’aube c’est tout un autre reflet. Plusieurs choses disparaissent, mais d’autres apparaissent aussi», note-t-il avec beaucoup de sensibilité dans le documentaire.

Apprendre à vieillir

Face aux corps vieillissants, aux plis qui se forment et aux rides qui se creusent, la clé réside dans l’adaptation, selon les deux amoureux. «Quand on arrive à faire face au changement, on arrive à goûter aux cadeaux que chaque décennie a à offrir, malgré les décès, les maladies ou les épreuves, affirme Louise Portal. Plus on vieillit, plus on va vers l’essentiel, qui n’est pas l’absence de cellulite! C’est de vivre bien, dans notre réalité, pas dans un rêve ou dans ce que la société de consommation essaie de nous vendre.»

En montrant des personnes âgées discuter librement de libido, de masturbation et de relations sexuelles, L’Érotisme et le vieil âge trace enfin un portrait réaliste de la vieillesse. «C’est un film que tous les jeunes devraient voir. Puisqu’on ne parle jamais de la sexualité des vieux, on la craint, parce qu’on ne la connaît pas. En voyant le documentaire, je me suis senti beaucoup plus serein face au chemin qui m’attend», confie Jacques Hébert.

L’Érotisme et le vieil âge de Fernand Dansereau prendra l’affiche le 10 février.