/24m/job-training
Navigation

Les emplois les plus dangereux au Québec

Les emplois les plus dangereux au Québec
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Travailler peut s’avérer dangereux. En effet, en 2015, 196 personnes ont perdu la vie à cause de leur travail, d’après le rapport de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Il s’agit d’une hausse de 40 % par rapport à 2014. De plus, il y a eu une hausse de 116,7 % de la proportion des décès accidentels résultant d’un contact avec des objets ou de l’équipement. Parmi les personnes décédées, 183 étaient des hommes et 13 étaient des femmes. Du côté des hommes, 62 décès ont été causés par un accident de travail alors que 121 sont le résultat d’une maladie professionnelle.

Les secteurs d’activité les plus à risque

Le transport et l’entreposage remportent la palme de secteurs d’activité les plus dangereux avec 14 décès liés à un accident de travail. Les employés portent souvent des charges lourdes et ont peu de repos. Les professionnels des transports doivent souvent composer avec des délais de livraison très serrés, ce qui accentue le risque des accidents. Le secteur des bâtiments et des travaux publics arrive en seconde position, et le secteur du commerce à une étonnante troisième place.

Si l’on ajoute les décès liés aux maladies professionnelles, le secteur du bâtiment devient le plus dangereux, devant le transport et les secteurs des mines, carrières et puits de pétrole, avec 56 décès en 2015 dont 46 sont dus à une maladie professionnelle.

En ce qui concerne les lésions professionnelles, plus de 87 000 dossiers ont été ouverts et acceptés en 2015. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est le secteur des services médicaux et sociaux qui arrive en tête avec 16 562 dossiers. Le secteur du commerce n’est pas loin derrière, avec 11 841 dossiers.

Certains métiers sont plus dangereux que d’autres, mais, quel que soit le métier exercé, la sécurité au travail n’est pas à prendre à la légère.