/entertainment/tv
Navigation

SNL renaît grâce à Donald Trump

Les sketches politiques ont un impact sur les cotes d’écoute

SNL renaît grâce à Donald Trump
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Bien malgré lui, Donald Trump a revigoré Saturday Night Live.

En inspirant plusieurs sketches à saveur politique, le nouveau président des États-Unis, a permis au rendez-vous humoristique d’obtenir ses meilleures cotes d’écoute en 22 ans. Selon des chiffres parus dans Variety, SNL connaît sa meilleure saison depuis 1994-1995.

Depuis septembre, l’émission rallie en moyenne 10,6 millions de téléspectateurs le samedi soir de 23 h 30 à 1 h, une hausse de 22 % par rapport à pareille date l’an dernier.

Les parodies «politiquement engagées» de SNL font beaucoup réagir. Donald Trump ne s’est d’ailleurs pas gêné pour critiquer sur Twitter les performances d’Alec Baldwin, qui fait fureur avec ses imitations du milliardaire devenu politicien. Le week-end dernier, le sketch dans lequel Melissa McCarthy caricaturait Sean Spicer, le directeur des communications du gouvernement, est devenu viral quelques minutes après sa diffusion.

Colbert devant Fallon

Saturday Night Live n’est pas l’unique émission à devoir un gain d’auditoire à Donald Trump. La montée du leader républicain a quelque peu transformé le paysage des talk-shows de fin de soirée, souligne le New York Times. Ainsi, le «plus politisé» Late Show de Stephen Colbert devance le «plus léger» Tonight Show de Jimmy Fallon pour la première fois depuis septembre 2015.

Selon Nielsen, le rendez-vous de CBS a terminé la semaine du 30 janvier en affichant une moyenne de 2 800 000 fidèles, devançant NBC par 12 000 téléspectateurs. Certes, il s’agit d’une maigre avance, mais compte tenu du grand écart qui séparait les deux émissions l’an dernier, on peut parler d’un revirement complet de situation.

Les attaques répétées de Donald Trump contre CNN, un réseau qu’il qualifie de «fausses nouvelles», n’ont également pas donné l’effet escompté. La programmation du diffuseur attire en moyenne 1 160 000 téléspectateurs à heure de grande écoute, une hausse de 38 % par rapport à l’an dernier.