/lifestyle/columnists
Navigation

Une suite à: «Le Viagra ça sert à quoi?»

Coup d'oeil sur cet article

Je m’adresse à tous les couples qui ont du mal à avoir des relations sexuelles et qui font usage des médicaments Viagra et Cialis pour y remédier en espérant qu’ils soient miraculeux et leur fassent revivre les jours bénis du début de leurs relations amoureuses.

Viagra et Cialis ne font pas de miracles! De plus lors de leur utilisation, il faut respecter des temps d’attente pour que ça fasse effet, et ça, ça tue la spontanéité. Ce type de médicament, c’est juste bon pour les hommes qui ont des réactions moins fermes. Pour les autres, ça ne sert pas à grand chose. Et pour les diabétiques, c’est encore plus compliqué puisque le diabète  détruit en partie les vaisseaux qui retiennent le sang dans le pénis. Ce qui fait que même si le sang afflue, le clapet fonctionne mal. Il s’ensuit une crainte de l’échec qui éloigne l’homme de l’envie de vivre une humiliation de nature sexuelle.

Par expérience, le truc indispensable et qui s’achète dans un sex-shop, c’est cet anneau qu’on insère à la base du pénis et qui agit comme un clapet. Au moment de la relation, l’anneau se met en place aussi facilement qu’un condom et il coûte entre 15 et 20 dollars en fonction de sa qualité.

J’en ai fait l‘acquisition et ça fonctionne bien avec mon mari. Au début on combinait les effets du Cialis et de l’anneau. Maintenant que la confiance est revenue chez mon conjoint, on a abandonné le Cialis. C’est le médecin de mon conjoint qui lui avait conseillé l’anneau. On sait tous que la peur de l’échec en matière sexuelle tue le désir chez l’homme. Et on sait encore plus que le désir est essentiel à toute bonne relation sexuelle. L’homme est souvent trop gêné pour parler de ses problèmes d’érection avec son médecin, et parfois même avec sa femme.  Alors mesdames, n’hésitez pas à aider le vôtre sur ce plan et même à aller acheter le médicament et l’anneau à sa place.

Lise

La sexualité pour l’homme a besoin de s’exécuter. En parler leur semble superflu, alors que pour la femme ça revêt une grande importance. C’est à deux qu’on fait l’amour. C’est donc à deux qu’on doit régler les problèmes. Mais il faut le faire avec délicatesse et doigté pour ménager les susceptibilités. Le médecin de famille est une aide précieuse pour faciliter le contact dans le couple. Mais il faut se souvenir que les sexologues sont d’excellents facilitateurs d’ouverture de la parole. En terminant, je réitère le fait que le désir, même s’il est essentiel à une relation sexuelle réussie, ne peut pas palier à un fonctionnement déficient.