/lifestyle/psycho
Navigation

7 choses à savoir pour un amour durable

Retired elderly senior age couple. Grandpa and grandma Senior couple in love.
illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Est-ce que certains traits de caractère favorisent une longue vie à deux ? C’est probable. Le désir de durer importe avant tout, mais peut-être qu’en étant conscient de nos différences et de nos ressemblances, on peut vivre un amour stable dans le temps.

1• 6709 couples.

La chercheure Beatrice Rammstedt et ses collègues ont suivi des milliers de couples sur une ­période de cinq ans pour savoir si partager certains traits de personnalité favorisaient l’amour à long terme. Ils se sont inspirés d’un concept, le « Big Five », qui affirme que cinq traits de personnalité peuvent donner un assez bon profil psychologique d’une personne. Avec ce test, qu’on peut d’ailleurs faire sur Internet, on cerne sa ­personnalité par: le degré d’ouverture à la nouveauté, le fait d’être consciencieux ou pas, le degré d’extraversion, d’amabilité et de stabilité émotionnelle.

2• Se ressembler ou pas.

Cette recherche a permis de voir que les couples durables sont plus semblables en ce qui concerne: l’ouverture à la nouveauté, le fait d’être consciencieux ou pas et celui d’être aimable ou pas. Par ailleurs, être névrosé ou stable, extraverti ou réservé, n’a pas semblé avoir d’influence sur l’amour à long terme.

3• L’ouverture à la ­nouveauté.

Certains sont ­curieux et créatifs, ils ­aiment prendre des risques, vont vers ce qui est nouveau, explorent le monde qui les entoure. D’autres sont traditionnels et conformistes, vont vers ce qu’ils connaissent, ­aiment suivre des règles, apprécient un horaire fixe. Quand ces deux personnalités choisissent de former un couple, quelques ­problèmes se dressent à l’horizon: l’un voudra toujours aller au même restaurant, refaire le même voyage, visiter les mêmes amis, tandis que l’autre cherchera la nouveauté. En étant conscient de cette différence, on peut aménager les choses, mais une frustration occasionnelle est probable.

4• Consciencieux ou pas ?

Vous être désordonné ­tandis que votre bien-aimé est méticuleux à souhait ? Ou vous payez vos comptes à temps alors que votre conjoint pense que plus sa Visa est haute plus il est riche ? Généralement, la personne méthodique, responsable, supporte mal la personne négligente, chaotique. Et le contraire est aussi vrai: le désordonné trouve le méthodique ennuyeux. Le plus simple est de s’équilibrer en trouvant les forces de « conscienciosité » de chacun. Et il faut trouver parce qu’une ­personne consciencieuse sera énervée ou déçue par quelqu’un qui se fout de tout, tandis qu’une personne négligente souffrira d’être critiquée.

5• Être agréable ou pas.

On aurait tendance à penser qu’être agréable et gentil est essentiel pour être heureux en amour, mais non, ça ne l’est pas. D’abord, une personne moyennement ou peu sympathique a ­d’autres qualités: par exemple, elle s’affirme ou est combative. Si une bête et une gentille s’unissent (ou le contraire) les problèmes ­peuvent apparaître: le gentil ou la gentille souffrira de la froideur de l’autre. Si deux personnes ­gentilles s’unissent, elles ­s’entendront. Ce qui étonne, c’est que deux personnes bêtes peuvent également filer le parfait bonheur pendant des années, car elles ont la même perception.

6• Extraverti ou réservé.

Au début d’une histoire d’amour, lorsqu’on voit qu’un des deux est extraverti tandis que l’autre est réservé, on se dit: «Hum, je ne parierais pas trop sur ces deux-là!» Pourtant, le fait d’être introverti ou extraverti ne renseignerait pas sur la durée d’un couple. On peut imaginer que deux extravertis auront beaucoup de fêtes et de rencontres, tandis que deux réservés passeront de longues soirées à regarder la télé ou à lire. Par ailleurs, des gens contraires pourront être heureux ensemble: le réservé sera nourri par la rencontre d’un peu plus de gens et l’extraverti apprendra à se reposer une fois de temps en temps. L’extraverti parlera, le ­réservé écoutera.

7• La stabilité émotionnelle.

Un être colérique, anxieux ou dépressif est perçu comme névrosé ou, à tout le moins, instable. On pourrait croire que le stable et l’instable ne ­s’entendront pas, mais toujours selon la même recherche, ce n’est pas statistiquement vérifiable. Bref, si vous êtes instable, un stable vous fera peut-être beaucoup de bien. Si vous êtes stable, vous vous désennuierez auprès d’une personne ayant des hauts et des bas. Surtout, vous n’oublierez pas de lui offrir des fleurs.

 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.