/finance
Navigation

Les libéraux ravis de la ratification de l’accord

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Les premiers ministres Justin Trudeau et Philippe Couillard ont salué l’approbation par le Parlement européen, mercredi, de l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne.

«Le vote marque une étape importante afin que les Canadiens et les Européens puissent profiter des retombées de ces accords progressistes de libre-échange et de partenariat», a déclaré le premier ministre Trudeau, avant de s’envoler pour Strasbourg, où il prononcera aujourd’hui un discours au Parlement européen.

Compensations

M.Couillard reconnaît que la question des compensations, notamment pour les producteurs laitiers et fromagers de la province, n’est pas encore bouclée.

Il a cependant vanté les retombées économiques que l’entente rapportera à la province.

«Il y aura ratification de l’entente. On veut s’assurer que les compensations se fassent comme on l’espère, mais il y a tellement de bénéfices et les bénéfices de cet accord sont tellement massifs pour le Québec qu’il n’est pas question de ne pas le ratifier», a déclaré M. Couillard.

Craintes et réjouissances

À Ottawa, où le projet de loi sur l’entente de libre-échange a été adopté aux Communes, mercredi, les conservateurs se sont aussi réjouis de l’entente, alors que le NPD et le Bloc québécois ont émis certaines réserves.

Le député conservateur Gerry Ritz a vanté le rôle qu’avait joué au préalable le gouvernement Harper.

«M. Trudeau parle à n’en plus finir de la classe moyenne. Où sont les emplois? Qu’est-ce qu’il va nous promettre avec une telle entente avec l’Europe?» a pour sa part lancé le chef sortant du NPD, Thomas Mulcair.

Le bloquiste Gabriel Ste-Marie a dit craindre que le fédéral ne dédommage pas suffisamment les producteurs du Québec pour les pertes liées à l’ouverture du marché canadien aux produits européens.

«Le gouvernement Trudeau a offert 250 M$ sur cinq ans pour les producteurs laitiers et 100 M$ sur quatre ans pour les fromagers, des sommes que les producteurs jugent insuffisantes. En effet, l’offre libérale est bien en deçà des 2,4 G$ sur 15 ans que promettaient les conservateurs de Stephen Harper», a-t-il dit.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.