/weekend
Navigation

La vie de tournée, c’est terminé

La violoniste Angèle Dubeau offrira sa dernière tournée au Québec à l’automne 2017.
Photo Ben Pelosse La violoniste Angèle Dubeau offrira sa dernière tournée au Québec à l’automne 2017.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir passé 40 ans sur les planches, la violoniste Angèle Dubeau présentera sa toute dernière tournée au Québec cet automne. Lorsqu’elle aura honoré ses ­engagements, qui l’amèneront à se produire aux États-Unis et en Europe, durant la première moitié de 2018, la musicienne compte s’accorder du temps pour profiter de la vie... et travailler­­ à de nouveaux projets.

Angèle Dubeau a toujours été une ­artiste hyper occupée. La musicienne de 54 ans, qui s’est produite dans plus de 40 pays et qui a fait paraître 40 albums, au cours de sa carrière, ne s’est ­pratiquement jamais accordé de pause.

«Aujourd’hui, c’est très sereinement que je suis décidée à arrêter la tournée, a-t-­elle expliqué en entrevue. Ça ne donne­­ pas un point d’arrêt, par contre, à la ­violoniste et à la carrière. La tournée, c’est comme un entraînement pour un athlète. La vie de tournée, en musique classique, ça implique que l’on se déplace quotidiennement.»

C’est donc le stress et la fatigue liés aux déplacements qui ont poussé l’artiste (qui, tient-elle à préciser, est en parfaite santé) à prendre cette importante ­décision.

«J’ai adoré cette vie de tournée, mais aujourd’hui, à l’aube de mes 55 ans, je me dis que j’ai le droit de me donner un peu plus de temps, dans la vie. J’ai le droit de m’enlever ce stress et cette fatigue tout en demeurant violoniste.»

Projets

En plus de préparer cette ultime tournée intitulée Pour une dernière fois, au cours de laquelle elle présentera, aux côtés de La Pietà, des œuvres qui ont marqué le public, Angèle Dubeau travaille également à la création de son nouvel album, un portrait du compositeur Max Richter.

«Max Richter est un post-minimaliste. Il écrit merveilleusement bien pour les cordes. En plus, il est vraiment prolifique. J’ai passé les deux derniers mois à éliminer­­ (des œuvres). C’est un beau problème­­!»

La musicienne, qui compte enregistrer son nouveau disque au printemps en vue d’une sortie à l’automne, caresse aussi différents projets liés à la relève musicale et à l’éducation.

«Actuellement, il y a un vide qui est ­laissé par notre système d’éducation au niveau de la culture; certainement de la musique. J’ai des projets spécifiques, dont je ne peux parler pour le moment, qui me permettront de m’adresser aux jeunes», a-t-elle expliqué.

«J’ai toujours pensé que c’est lorsqu’ils sont en bas âge que nous devons aller chercher les jeunes, a-t-elle ajouté. ­Ensuite, ils font ce qu’ils veulent, mais il faut les initier, ouvrir les horizons (...) C’est un cadeau qu’on leur fait pour la vie.»

Les dates de la tournée Pour une ­dernière fois se trouvent à l’adresse angeledubeau.com.