/lifestyle/family
Navigation

Une deuxième vie pour les chiens Togo

Therapy Dog Visiting Young Female Patient In Hospital
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Connaissez-vous Les chiens Togo? Cet organisme sans but lucratif, qui en est encore à ses débuts, transforme des chiens abandonnés en chiens d’assistance psychologique. Voici ce qu’il faut savoir sur cette entreprise originale qui donne une deuxième vie à nos compagnons canins!

Les chiens Togo, c’est l’idée et le projet ambitieux de Mme Noémie Labbé-Roy, une amoureuse des chiens, diplômée en psychoéducation et en psychologie, possédant une vaste expérience de travail avec les personnes souffrant de troubles psychologiques (trouble de l’adaptation, anxiété sévère, TDAH, TSA, TSPT, etc.) et, parallèlement, une excellente base en comportement canin. Son but: trouver un moyen concret d’aider les personnes vivant des difficultés psychologiques ou des défis d’adaptation importants affectant par le fait même leur ­qualité de vie.

Sachant qu’un demi-million d’animaux sont abandonnés au Québec chaque année, Mme Labbé-Roy a imaginé que certains de ces chiens, sélectionnés selon des critères précis, pourraient être entraînés par des experts ­qualifiés, toujours en renforcement positif, pour venir en aide à ces ­humains.

Assistance psychologique

Un chien bien entraîné peut intervenir pour réconforter un humain ayant un trouble anxieux ou un syndrome de stress post-traumatique lors d’une attaque de panique, en faisant des points de pression ­apaisants, par exemple, ou encore en frottant sa truffe contre les mains de la personne en crise. Un chien Togo peut aussi profiter à un enfant avec un trouble du spectre de l’autisme.

Prenons le cas de Schubert, un beau caniche royal gris et blanc qui est maintenant au service de son humain, Dariane, une jeune femme de 18 ans aux prises avec un trouble d’anxiété généralisé qui l’empêche de sortir de la maison pour vaquer à ses occupations. Dariane se gratte jusqu’au sang. Schubert a été ­entraîné pour intervenir avec elle, sur demande, lors de ces épisodes, soit en se couchant sur elle, ce qui lui apporte du réconfort, ou en ­déposant ses pattes avant sur ses genoux. Depuis l’arrivée de ­Schubert, Dariane se sent plus en confiance. Elle est maintenant ­capable de sortir dans les endroits publics avec son chien et n’a pas ­refait de crise majeure.

3 choses à savoir

1. N’entre pas qui veut! Les critères d’admissibilité sont rigoureux, à la fois pour les humains et pour les chiens.

2. Pour le moment, l’humain doit payer les frais d’entraînement de son chien, mais l’organisme espère éventuellement offrir ses chiens gratuitement. Pour ce faire, les dons sont importants.

3. Un chien en plein travail porte un dossard des chiens Togo. Lorsque c’est le cas, laissez le chien travailler et ne le dérangez pas!

Pour en savoir plus, visitez www.leschienstogo.com.