/news/green
Navigation

Branle-bas de combat en Alberta après une fuite sur un pipeline d’Enbridge

Coup d'oeil sur cet article

CALGARY – Environ 200 000 litres d’hydrocarbures se sont échappés du pipeline de la ligne 2A de la compagnie Enbridge, en Alberta, vendredi, en raison d’une fuite causée par des travaux de construction.

L’événement a été publiquement signalé par Enbridge par voie de communiqué durant la nuit de vendredi à samedi.

Selon Enbridge, l’incident serait dû à des activités de construction d’une tierce partie dans un secteur industriel près de l’intersection de la 92e avenue et de la route 216, à quelques kilomètres seulement à l’est d’Edmonton.

L’entreprise a indiqué que son centre de contrôle «a immédiatement fermé ses pipelines dans la région en conformité avec son système de détection de fuites, et par mesure de précaution». Dans un second communiqué de presse publié en après-midi samedi, Enbridge a annoncé que tous ses pipelines du secteur avaient été remis en fonction à l’exception de la ligne 2A endommagée et de la ligne 67.

«Le bris sur la ligne a eu lieu durant une activité de construction d’un contracteur d’une tierce partie, non reliée à Enbridge, mais croisant un droit de passage d’Enbridge, a précisé la compagnie samedi après-midi. L’activité de construction était réalisée par TransCanada Pipelines et Ledcor, son contracteur.»

Enbridge a précisé qu’elle avait dépêché des équipes et de la machinerie qui travailleront jour et nuit afin de «nettoyer la fuite». Toute la substance qui s’est échappée du pipeline, du condensat, est contenue dans une excavation à ciel ouvert sur un terrain privé où les travaux de construction avaient lieu, a souligné la compagnie.

«La qualité de l’air est surveillée et il n’y a pas de risque pour la sécurité publique», a assuré Enbridge, ajoutant que personne n’a été blessé relativement à l’incident.

Enbridge a indiqué qu’elle travaillait avec les autorités et les autres parties afin de corriger la situation.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a dépêché une équipe d'enquêteurs sur les lieux et l'Office national de l'énergie y a envoyé du personnel également, «pour veiller à ce que les activités de nettoyage menées par Enbridge, ainsi que celles visant à atténuer les effets environnementaux causés par l'incident, sont suffisantes et appropriées».

L’ONÉ a aussi tenu à rassurer la population en précisant, dans un communiqué, que l’événement «n’a entraîné aucune blessure, aucun incendie et aucune évacuation et n'a posé aucun risque pour la sécurité publique».

«Tous les organismes fédéraux et provinciaux compétents ont été avisés», a ajouté l’Office national de l’énergie.