/news/politics
Navigation

L'UMQ veut l'abolition totale des référendums dans les municipalités

Bernard Sévigny
Photo Archives QMI Bernard Sévigny

Coup d'oeil sur cet article

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) prône l’abolition des référendums dans toutes les villes de la province.

L’organisme fait écho aux propos que le maire de Québec, Régis Labeaume, a tenus la semaine dernière devant la commission parlementaire chargée d’étudier le projet de loi 122 qui propose d’accorder plus de pouvoirs aux municipalités.

La pièce législative prévoit que les villes de Québec et Montréal sont affranchies de l’exigence de soumettre à l’approbation référendaire leurs règlements d’emprunt et de zonage. Dans toutes les autres villes, le référendum demeurerait un outil à la portée des citoyens, sauf dans des «zones de requalification» délimitées par la municipalité.

S’inspirant des recommandations du rapport signé par Jean-Paul L’Allier, l’UMQ propose dans un mémoire qui sera présenté jeudi aux élus siégeant à la commission d’éliminer les référendums dans toutes les municipalités du Québec.

L’approbation référendaire est «dysfonctionnelle» et crée des blocages dans des projets qui sont bénéfiques pour la communauté, plaident l’UMQ et son président Bernard Sévigny, citant en exemple la construction retardée de deux écoles à Montréal en raison de l’opposition d’un petit groupe de citoyens.

C’est «un outil dépassé qui favorise l’intérêt particulier à l’intérêt collectif», ajoute l’Union.

La demande s’accompagne cependant d’une promesse de créer des mécanismes de consultation plus efficaces à la grandeur du Québec.

«En contrepartie, l’UMQ s’engage, auprès du gouvernement du Québec, à travailler étroitement avec l’ensemble des municipalités afin de les accompagner dans la mise en place d’une politique de participation publique robuste, moderne et crédible en partenariat avec un organisme indépendant reconnu pour son expertise en la matière qui pourrait également évaluer les pratiques et offrir de la formation», dit le mémoire.