/advertorial
Navigation

Faire développer votre propre application web : quel intérêt ?

Coup d'oeil sur cet article

Les utilisateurs d'Amérique du Nord ont téléchargé en moyenne 8.8 applications web par mois en 2015, avec une augmentation des applications installées de 5% par rapport à l’année précédente (source : businessinsider.com).

 

Une application web, parfois appelée WebApp, est un site internet développé pour les mobiles, contrairement à une application native destinée à fonctionner avec un système d'exploitation précis (iOS, Windows ou Linux par exemple). Si ces dernières résistent encore, car plus performantes et offrant des graphismes plus naturels, les applications web séduisent de plus en plus de développeurs et d'utilisateurs.

 

Désavantages des applications natives

 

Étant spécifique à un système d'exploitation, il faut généralement développer dans le langage approprié une application pour chacun. Ceci entraîne des coûts supplémentaires de développement et demande du temps.

 

D'autre part, l'utilisateur doit lui-même effectuer les mises à jour, elles ne sont pas automatiques.

 

Pourquoi développer une application web ?

 

Les applications web séduisent de plus en plus, notamment pour ces raisons :

•       une connexion est nécessaire uniquement pour télécharger l'application

•       les mises à jour sont automatiques

•       s'adaptent à tous les écrans (on parle de site web adaptatif)

•       beaucoup moins coûteux

•       avec HTML5, elles sont opérationnelles sur tous les navigateurs du marché

•       elles ont accès aux fonctions du mobile : caméra, GPS, etc.

 

Pour qui ?

 

Prenons quelques exemples connus pour bien comprendre les enjeux. Instagram est par définition une application web, lancée à l'origine pour ne fonctionner que sur des mobiles. Facebook en revanche est au départ une application native, qui fut ensuite distribuée sur mobile en version application web.

 

Savoir à qui s'adresse votre application est une donnée essentielle pour faire le bon choix. Aujourd'hui un internaute sur deux est mobile : on parle de mobinaute. La tendance est à l'accroissement des utilisateurs mobiles au détriment des utilisateurs de PC. C'est un fait plus qu'une prédiction.

 

Généralement distribuées gratuitement ou pour une somme modique attractive, les applications web s'adressent à un public élargi qui n'aura pas à se demander si l'opportunité d'investir dans un logiciel en vaut la peine.

 

Comment s'y prendre ?

 

Deux choix s'offrent à vous : vous lancer vous-même et retrousser les manches ou passer par un spécialiste du développement web.

 

Si vous vous sentez la fibre d'un développeur, que les langages de programmation font partie de votre vocabulaire courant et que visionner des heures de tutoriels vidéos vous passionne, alors n'hésitez pas à parcourir en ligne les très nombreux exemples illustrés par celles et ceux qui s'y sont essayés avec succès.

 

De la conception au lancement en passant par les tests, le développement d'une application peut parfois nécessiter des sommes de connaissances et de pratique qui ne sont pas forcément à la portée de toutes et tous.

 

Vous adresser à une agence digitale indépendante experte en développement d'applications web & mobile vous épargnera de nombreuses heures d'essais et de stress. Il ne faudra pas oublier non plus qu'une application évolue sans cesse et que de fréquentes mises à jour devront être mises à disposition des utilisateurs.

 

Puisqu'il est parfois difficile de choisir, une application hybride pourrait dans certains cas être la solution. Il s'agit d'une application que l'utilisateur peut télécharger sur son téléphone et qui pourra être utilisée en local, mais développée avec des technologies web.

 

Quelques chiffres pour conclure

 

Pour terminer, et pour peut-être vous aider dans votre choix, voici quelques statistiques intéressantes dévoilées durant le dernier sommet d'Adobe sur le marché mondial du mobile (en provenance de différentes sources et pour l'année 2016).

 

•       25% des applications installées ne sont jamais utilisées

•       26% des applications installées sont abandonnées après la première utilisation

•       45% des utilisateurs d’applications mobiles n’apprécient pas leur expérience sur l’application et 47% n’apprécient pas leur expérience web

•       l’application Android moyenne perd 77% de ses utilisateurs actifs quotidiens durant les 3 premiers jours suivant l’installation et 90% dans les 30 premiers jours

•       parmi ceux qui cessent d’utiliser des applications, 30% utiliseraient l’application à nouveau si on leur offrait un rabais, et 24% la réutiliseraient si on leur offrait un contenu exclusif ou un bonus

•       seules 51% des entreprises mesurent l’engagement et le retour sur investissement de leurs applications mobiles

 

On s’aperçoit en fait qu'il y a beaucoup de données incertaines, d'où l'importance de bien étudier avant toute chose son projet d'application mobile.