/investigations/police
Navigation

Des kilos de coke entreposés dans la Tour des Canadiens

Deux condos étaient utilisés pour cacher de la drogue et de l’argent comptant, selon la police

GEN-TOUR-CANADIENS
Photo Agence QMI, Joêl Lemay Les policiers ont effectué des perquisitions dans deux condos de la Tour des Canadiens, au centre-ville de Montréal. À l’intérieur d’une voiture garée dans le stationnement souterrain, ils ont trouvé 65 kg de coke, d’une valeur de 3,5 M$, de l’argent comptant et de la marijuana.

Coup d'oeil sur cet article

Hugo Joncas et Maxime Deland

Bureau d’enquête et Agence QMI

 

Deux condos de la Tour des Canadiens étaient jusqu’à tout récemment le repaire principal de deux des plus importants trafiquants de drogue à Montréal, selon les policiers.

Sitôt construit, sitôt adopté par la mafia. Environ six mois après son ouverture, deux appartements du prestigieux gratte-ciel servaient déjà de cache pour de l’argent et de la drogue, selon un document policier qu’a obtenu notre Bureau d’enquête.

En octobre, l’Escouade régionale mixte de la Rive-Nord a saisi pas moins de 65 kg de cocaïne à l’intérieur d’une voiture garée dans le stationnement souterrain de la tour, une cargaison d’une valeur de plus de 3,5 millions de dollars.

Le véhicule était lié à Fazio Malatesta, arrêté dans le stationnement, tout comme Andrea Scoppa, considéré comme l’un des plus importants chefs de la mafia à Montréal.

Andrea Scoppa, mafieux
Photo courtoisie
Andrea Scoppa, mafieux

Le 1er février, les policiers ont arrêté les deux hommes à nouveau et les ont accusés de complot, trafic de cocaïne et recel d’argent. Ils sont soupçonnés de diriger un important réseau de trafic de drogue.

«L’immeuble de la Tour des Canadiens sert de lieu de transit pour la cocaïne», mentionne le document poli­cier que Le Journal a en sa possession.

Argent liquide

Avant de passer à l’action, les enquêteurs ont observé les deux hommes et leurs complices allégués pendant trois semaines, en filature et avec des caméras cachées. Ils ont ainsi pu assister à leurs allées et venues incessantes entre le stationnement souterrain et un condo du 21e étage que louait Malatesta, avec de gros sacs et des valises.

Scoppa habitait pour sa part une unité du 42e étage. Après l’arrestation des deux hommes, les policiers ont perquisitionné dans leurs condos. En plus de la cocaïne du stationnement, ils y ont saisi sept kilos de marijuana, des munitions et près de 70 000 dollars en argent liquide, selon les informations policières.

Scoppa aurait expliqué aux policiers avoir loué un appartement dans la Tour des Canadiens parce qu’il craignait pour sa vie. Avec son stationnement souterrain, sa salle de sport et les divers services à l’intérieur, le gratte-ciel lui offrait plus de sécurité.

Appartements loués

Selon nos recherches immobilières, Scoppa et Malatesta louaient les unités par l’intermédiaire de courtiers. Ils étaient tous les deux sous bail depuis moins d’un mois quand les policiers ont mené leurs perquisitions.

L’un des actionnaires de l’entreprise propriétaire était ébranlé quand notre Bureau d’enquête lui a appris que le condo qu’il louait a servi à entreposer des kilos de cocaïne et des milliers de dollars en liquide. Il assure qu’il ignorait tout de cette perquisition.

«Je n’ai aucune idée de quoi vous me parlez, dit l’homme d’affaires, qui a demandé à garder l’anonymat. Nous, on a donné le condo à louer à une agence.»

Absolument rien n’indique que les promoteurs qui ont construit la Tour des Canadiens ont quoi que ce soit à voir avec la présence de chefs mafieux dans cet immeuble.

Scoppa et Malatesta doivent se présenter en cour aujourd’hui pour leur enquête sur remise en liberté.

Le frère d’Andrea Scoppa, Salvatore, a reçu un projectile d’arme à feu dans le bras lors d’une tentative de meurtre à Terrebonne, le 21 février dernier.