/lifestyle/food
Navigation

Craquant!

Kimberley Lallouz, propriétaire du restaurant festif Bird Bar.
Photo Ben Pelosse Kimberley Lallouz, propriétaire du restaurant festif Bird Bar.

Coup d'oeil sur cet article

Beaucoup de restaurateurs souhaiteraient avoir la recette lorsqu’ils ouvrent un restaurant, pourtant, tout le monde vous le dira, il n’y en a pas. Toutefois, Kimberly Lallouz, déjà propriétaire de deux autres restaurants à Montréal, sait ce que les gens recherchent en ce moment. Une cuisine constante et bien faite, des prix raisonnables, une très belle ambiance, et tout cela dans un environnement cool au décor actuel.

Évidemment, il faut plus pour que le succès soit au rendez-vous et surtout pour qu’il perdure, puisque le client est souvent un oiseau voyageur.

Kimberley Lallouz, propriétaire du restaurant festif Bird Bar.
Photo Ben Pelosse

Style de restaurant

La thématique est le poulet frit. Le poulet, selon la formule proposée, sera accompagné par des bulles : le champagne, les mousseux de France, du Canada, des États-Unis, le Proseco, le Cava... Évidemment, le poulet frit n’est pas la seule vedette au menu. Il est facile d’y trouver d’autres petits encas bien faits et savoureux, et à prix doux en plus. Il y a aussi, pour ceux qui veulent un endroit un peu plus discret, un speakeasy au sous-sol (le Henden Bar).

Décor

Un petit côté vintage et aussi contemporain. Grande banquette en velours bleue royale pour recevoir les nombreux groupes. Long bar de marbre d’une couleur très animale; peau de vache, si je puis dire. Évidemment, le soir, tout cela est moins visible. Aussi le Henden Bar, au sous-sol, est caché par un rideau et une porte secrète. Le petit local accueille clients individuels et groupes qui souhaitent prendre cocktail, vin et petites bouchées de poulet également.

Kimberley Lallouz, propriétaire du restaurant festif Bird Bar.
Photo Ben Pelosse

Ambiance

Il y a au Bird Bar une ambiance de supper club. Si vous y allez pour un petit tête-à-tête intime ou pour faire bombance en toute tranquillité, vous allez être surpris, puisque la musique est très forte, même en début de soirée. Elle est même omniprésente au Bird Bar. Les années 1980 sont de mise, musicalement parlant. Alors, dans ce registre, vous pourrez danser sur la musique de Michael Jackson ou de Prince.

Clientèle

Un mélange harmonieux de jeunes et de moins jeunes gens. Tout le monde est là pour faire la fête, ça se devine, ça se voit. Cela donne une ambiance évidemment festive et joyeuse. Il faut absolument réserver dès le jeudi soir pour obtenir de la place. Il y a plusieurs services et beaucoup de monde, vous êtes prévenus.

Le repas

Le restaurant est ouvert, midi, soir et aussi, pour le brunch, la fin de semaine. Il est donc possible d’avoir une grande variété de plats ayant comme ingrédient chouchou du poulet frit. Des huîtres, des gaufres, de la poutine, du macaroni... Bref, un grand choix, plus les fameux morceaux de poulet avec leurs différentes sauces. Ce serait d’ailleurs mon point négatif noté sur plusieurs visites au Bird Bar. Les sauces ne sont pas éblouissantes pour parfumer ces bons morceaux de poulet frits. C’est bien dommage. Donc, puisque c’est la thématique... Pépites de poulet. C’est bon, mais c’est un peu ferme. Dommage, pour commencer. Ça démarre donc avec un bof. Pour suivre, un pogo. C’est à la mode en ce moment, oui, les chefs aiment réinterpréter cette préparation sans prestige. Il est bien bon au Bird Bar. Nous continuons avec un brisket de bœuf bien savoureux. Portion généreuse. On demande des frites, elles sont bien bonnes, aussi. Évidemment, nous voulions manger les fameux morceaux de poulet provenant de la ferme des Voltigeurs. Un poulet de qualité, avec une préparation de panure qui n’est pas grasse. Résultat, c’est bien bon. Oui, la chair de la viande est plus ferme que pour le poulet insipide, baratté ou d’une autre méthode de basse qualité. Ici, au Bird bar, la saveur du poulet frit est vraiment une belle découverte. Deux gourmandises sucrées pour conclure.

Le service

On est dans un supper club, un bar, un restaurant festif, alors, évidemment, on n’est pas chez Europea ou chez Toqué!, mais la gentillesse prévaut et c’est parfait comme ça.

Bird Bar

  • ★★★

Coup de toque

Ludique, sympathique, savoureux, simple et avec une ambiance festive. Un bon moineau!

Coup de torchon

Musique trop forte, même pour un Supper-Club.

Combien ça coûte?

Plus ou moins, selon votre appétit, une cinquante de dollars par personne pour un repas complet.


L’adresse

Bird bar

1800, rue Notre-Dame Ouest, Montréal

H3J 1M5

Tél. : 514 938-4343

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.