/news/society
Navigation

Des manifestants s’affrontent sur l’islamophobie

Des manifestants s’affrontent sur l’islamophobie
Photo JOEL LEMAY, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Des centaines de personnes se sont rassemblées un peu partout au Québec pour manifester en faveur de la «liberté d’expression», qu’elles estiment brimée par la motion M-103 condamnant l’islamophobie, proposée à Ottawa par les libéraux de Justin Trudeau.

À Montréal, les participants de deux manifestations opposées, respectivement organisées par la Coalition canadienne des citoyens préoccupés et par Action antifasciste Montréal, se sont retrouvés devant l'hôtel de ville samedi, vers midi.

Ils étaient près d’une centaine sur la rue Notre-Dame, arborant des chandails et des drapeaux de La Meute, un collectif qui dit combattre l’islam radical.

Des centaines d’autres personnes opposées au discours de ces manifestants se sont regroupées à quelques mètres et les ont traités de racistes et de fascistes.

Un cordon policier empêchait les deux groupes de se rejoindre. Des engins fumigènes ont été lancés.

La Coalition canadienne des citoyens préoccupés tenait samedi, dans plusieurs villes du pays, des rassemblements pour «protéger notre démocratie et notre liberté».

Les membres de ce groupe dénoncent particulièrement la motion M-103 condamnant l’islamophobie, déposée à la Chambre par la députée Iqra Khalid.

L’autre groupe avait choisi de leur préparer «un petit comité d’accueil pour leur faire comprendre qu'il n'y a pas de place pour les fachos dans notre ville».

«Au moment où l'extrême droite connaît une fulgurante montée à travers les pays occidentaux, il est temps de se mobiliser pour soutenir nos camarades musulman(e)s et leur démontrer notre solidarité. Nous ne laisserons plus passer l'islamophobie!»