/news/currentevents
Navigation

Une boutique de luxe visée par un incendie criminel au centre-ville

FD-FEU CRIMINEL
Erik Peters/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La boutique d’un marchand de vêtements de luxe a été visée par un incendie criminel, mercredi matin, au centre-ville de Montréal. L’événement survient un an après que la voiture du propriétaire eut été incendiée dans la cour de sa résidence de Westmount.

Le crime a été commis vers 6 h au commerce de vêtements pour hommes Giorgio Gruppo Roma, situé sur la rue Peel, entre le boulevard De Maisonneuve et la rue Sainte-Catherine Ouest.

L’une des fenêtres de la boutique a été fracassée et un ou des suspects ont projeté un cocktail Molotov à l’intérieur.

FD-FEU CRIMINEL
Erik Peters/AGENCE QMI

Les gicleurs du commerce ont toutefois réussi à éteindre les flammes assez rapidement, limitant ainsi les dommages.

L’enquête visant à éclaircir les circonstances de cet événement a rapidement été transférée aux enquêteurs de la Division des incendies criminels de la police de Montréal.

Acte de vengeance?

Au cours des prochains jours, les enquêteurs tenteront notamment de déterminer pourquoi la boutique Giorgio Gruppo Roma a été ciblée par cette attaque. S’agit-il d'un acte de vengeance?

Pour obtenir des réponses, les policiers rencontreront assurément le propriétaire du commerce, Tony Elian, un individu qui a fait les manchettes l’année dernière en raison des problèmes avec la marchandise de sa boutique et ses fréquentations douteuses avec des membres du crime organisé montréalais.

FD-FEU CRIMINEL
Erik Peters/AGENCE QMI

En mai 2015, notre Bureau d’enquête avait révélé que le mystérieux homme d’affaires d’origine libanaise croulait sous les dettes et comptait plusieurs ennemis.

Loin de se sentir menacé, Tony Elian avait refusé de porter plainte à la police à la suite de l’incendie de son véhicule dans la cour de sa résidence, puisqu’il était convaincu qu’il ne s’agissait pas d’un geste criminel.

Clients mécontents

Selon ce qu’avait rapporté notre Bureau d’enquête, de nombreux clients ont allégué avoir été floués par M. Elian. Sur internet, des commentaires laissés sur différents blogues font état de problèmes avec la marchandise vendue à la boutique de luxe Giorgio Gruppo Roma.

Certains clients prétendent même que Tony Elian vendrait des vêtements fabriqués en Chine en faisant croire qu’ils ont plutôt été confectionnés en Italie.

FD-FEU CRIMINEL
Erik Peters/AGENCE QMI

Fréquentations douteuses

L’homme d’affaires est aussi un visage connu des policiers du SPVM et de la GRC spécialisés dans le crime organisé.

Au fil des ans, Tony Elian aurait en effet tissé des liens avec d’importantes pointures du monde interlope. Il a notamment été vu dans un restaurant de Montréal – très souvent fréquenté par des membres de la mafia montréalaise – en compagnie du caïd Ducarme Joseph, peu de temps avant qu’il soit assassiné à l’été 2014 dans le quartier Saint-Michel.

M. Elian a également été aperçu aux obsèques du défunt parrain de la mafia Vito Rizzuto, en décembre 2013. Tony Elian avait justifié sa présence aux funérailles en affirmant que Vito Rizzuto et son père étaient de bons clients.

Mercredi après-midi, aucune arrestation n’avait encore été effectuée en lien avec l’incendie criminel de la boutique Giorgio Gruppo Roma.