/news/currentevents
Navigation

Une enseignante coupable d’avoir agressé sexuellement des élèves

Coup d'oeil sur cet article

BELLEVILLE (Ontario) – Une enseignante ontarienne a plaidé coupable, mardi, à une série de chefs d’accusation en lien avec des agressions sexuelles commises sur certains de ses élèves.

Selon le journal local The Intelligencer, Jaclyn McLaren a plaidé coupable à sept chefs d’accusation sur les 42 qui pesaient contre elle, en vertu d’une entente entre la Couronne et la défense.

L’enseignante en français langue seconde était accusée d’avoir échangé des messages à caractère sexuel et des photos et vidéos osées avec huit adolescents, dont six ont été ses élèves. Elle a même eu des relations sexuelles avec trois des adolescents, dont deux étaient âgés de moins de 16 ans lors des faits.

À une reprise, Mme McLaren a acheté de la bière qu’elle a bue avec deux adolescents à l’arrière de sa voiture, avant de se livrer à une séance de sexe oral avec ces derniers, a-t-on pu apprendre dans la déclaration de culpabilité de l’accusé

Les événements se sont produits entre 2013 et 2016, année de son arrestation. C’est un parent suspicieux de la relation qu’entretenait son enfant avec sa professeure qui a mis la puce à l’oreille des policiers.

L’enseignante a plaidé coupable à des chefs d’exploitation sexuelle, de leurre d’enfants, de possession de pornographie juvénile, d’agression sexuelle et d’avoir rendu disponible du matériel explicite.

L’avocat de Jaclyn McLaren a affirmé que sa cliente a décidé de plaider coupable pour «prendre ses responsabilités» vis-à-vis de ce qui s’est produit.

La peine de l’enseignante sera dévoilée le 17 mai prochain.