/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Biello déçu, mais il a vu du positif

Le match s’est poursuivi au-delà des trois minutes supplémentaires annoncées, selon lui

Les joueurs des Sounders jubilaient après avoir créé l’égalité dans le temps ajouté.
Photo Agence QMI, Joël Lemay Les joueurs des Sounders jubilaient après avoir créé l’égalité dans le temps ajouté.

Coup d'oeil sur cet article

L’entraîneur-chef de l’Impact, Mauro Biello, était très déçu d’avoir vu son équipe échapper la victoire dans les arrêts de jeu, en fin de match.

Will Bruin a créé l’égalité dans les derniers instants de la rencontre, jetant une douche froide sur la foule du Stade olympique. Nicolas Lodeiro avait réduit l’écart sur un tir de pénalité quelques minutes auparavant.

Même si Biello aurait aimé voir son équipe être plus solide dans les dernières minutes, il a tout de même pris le soin de lancer une flèche à l’arbitre.

«À la fin, on a joué plus que les trois minutes [supplémentaires] et ils ont compté après les trois minutes, a expliqué le pilote. Avec l’arbitre, toutes les autres choses qui sont arrivées sur le terrain, les coups francs, les touches plus loin... toutes ces petites choses-là, il faut être capable de gérer ça.»

Ce n’est pas la première fois que l’Impact échappe une avance en toute fin de partie.

L’entraîneur avait pourtant opté pour un XI partant avec beaucoup d’expérience.

«On a huit ou neuf joueurs de plus de 30 ans, qui ont joué dans des matchs comme ça. Il y a des messages que je peux envoyer, mais sur le terrain, il faut être capable de reconnaître ces moments-là et de mieux gérer.»

Du positif

Les favoris de la foule ont tout de même disputé un bon match. Ignacio Piatti et Matteo Mancosu ont généré des occasions de marquer et les Sounders ne semblaient plus dans le coup avant d’obtenir un tir de pénalité.

«On a bien fermé le milieu, on a bien pressé. Il y a plein de positif, a souligné Biello. Plus de positif que de négatif, mais d’échapper la victoire comme ça, c’est difficile.

«Nous n’avions pas bien joué à San Jose, mais je ne peux pas dire qu’on a mal joué aujourd’hui.»

Première impression

Les partisans ont également eu la chance de voir en action pour une toute première fois le milieu défensif Adrian Arregui.

Celui-ci a remplacé Patrice Bernier à la 59e minute.

«Il a bien fait, il a travaillé fort, a dit Biello. Ça va prendre un peu de temps au niveau de l’adaptation, mais quand même. On voulait un peu plus d’énergie au milieu de terrain. Je pense qu’il a apporté ça.»