/lifestyle/health
Navigation

Éviter le gluten augmenterait les risques

Coup d'oeil sur cet article

Face à la mode des produits sans gluten, la Fédération américaine de cardiologie a publié jeudi une étude faisant le lien entre ce régime d’exclusion et un risque plus élevé de diabète de type 2, après avoir suivi 200 000 personnes pendant 30 ans.

Si l’on ne souffre ni de maladie cœliaque (1 % de la population aux États-Unis) ni d’une véritable allergie au gluten, il n’y a pas de raison de s’en passer, car, pour l’heure, aucune étude scientifique n’a prouvé un réel bienfait pour la santé.

Des chercheurs de l’Université Harvard ont étudié, avec trois études rassemblant 200 000 personnes sur 30 ans, l’effet sur la santé de ce type de régime chez des personnes qui n’avaient pas de recommandations médicales leur interdisant le gluten.

Les résultats, publiés par la Fédération américaine de cardiologie, sont sans ­appel. Les personnes qui ont consommé régulièrement du gluten (en moyenne 5,8 g à 7,1 g par jour) avaient un risque inférieur de développer un ­diabète de type 2.

À l’inverse, les chercheurs ont cons­taté que celles qui privilégiaient des produits sans gluten consommaient moins de fibres complètes, connues pour abaisser le risque de diabète.