/finance/news
Navigation

5 idées pour économiser sur le prix d’achat d’une maison

5 idées pour économiser sur le prix d’achat d’une maison
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Faire baisser le prix d’achat d’une maison que l’on souhaite acheter aura un impact considérable sur le long terme, puisque cela permettra d’économiser en frais d’intérêt. Voici cinq gestes qui pourraient vous faire économiser plusieurs milliers de dollars.

Connaître le marché

Avant toute chose, faites-vous une bonne idée du marché qui vous intéresse. Dressez un inventaire comprenant les maisons à vendre ainsi que celles qui ont déjà été vendues dans le secteur. Cet exercice vous permettra de détecter les prix trop élevés, les prix suspects ainsi que les meilleures occasions d’achat. Ainsi, vous serez bien outillé au moment de négocier avec un vendeur.

Faire inspecter la maison

De grâce, faites inspecter votre maison avant de signer chez le notaire. Cela sera non seulement votre meilleure protection en cas de vice caché, mais aussi cela vous fournira probablement de bons arguments pour négocier une baisse du prix de vente.

Pour procéder, je conseille fortement de faire affaire avec un véritable expert en inspection, qui souscrit aussi à une assurance responsabilité. Ce dernier vérifiera l’état général de la maison et passera en revue les installations électriques, la climatisation, le chauffage, la toiture, les fondations, etc.

Son rapport vous aidera à prendre une décision éclairée et vous fournira des arguments de négociation. Gardez en tête qu’un immeuble n’est jamais exempt de défauts, même s’ils sont mineurs.

Acheter une reprise de finance

Acheter une propriété en reprise de finance peut être une aubaine. En géné­ral, ces maisons ont été saisies par un créancier afin de récupérer l’argent non payé les anciens propriétaires. En épluchant les petites annon­ces ou les sites spécialisés, on peut tomber sur de véritables occasions puisque ces maisons sont souvent vendues à un prix intéressant, mais il faut faire attention aux rénovations qui seront souvent requises.

Toutefois, elles viennent sans garantie légale, d’où l’importance de procéder à une inspection afin de minimiser les risques de mauvaises surprises.

Cherchez une maison qui est en vente depuis longtemps

Souvent, les gens qui essaient de vendre leur maison ne sont pas très négociables au début de l’affichage de leur maison, mais imaginez après un ou deux ans, ils auront certainement plus d’ouverture de négociation.

Négocier le prix

Négocier fait partie du processus normal de vente en immobilier. Il ne faut donc pas se gêner! Toutefois, il convient d’user de patience et de diplomatie. Parfois, il vaut mieux sortir de la négociation que de vouloir acheter à tout prix. Souvent, le vendeur revien­dra vers vous.

L’objectif d’une bonne négociation, c’est de trouver un terrain d’entente de type «gagnant-gagnant». Discutez plus tôt avec le vendeur et collectez un maximum d’informations pour vous en servir plus tard pour la négociation.

Agissez comme un expert-négociateur: maîtrisez vos émotions tout en posant des questions et en prenant des notes.

Conseils

  • Le nerf de la guerre, en négociation, c’est d’arriver bien préparé. Renseignez-vous sur le marché, faites inspecter la maison et cumulez un maximum d’information avant de négocier.
  • Gardez en tête qu’un acheteur n’est jamais obligé d’acheter, mais qu’un vendeur est souvent pressé de se départir de sa maison.