/lifestyle/health
Navigation

Aïe, j’ai une épine de Lenoir!

Massage of female foot
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Beaucoup de gens se plaignent d’une épine de Lenoir. L’épine de Lenoir est cette petite excroissance osseuse qui se forme à l’endroit où le fascia rejoint le calcanéum, qui est l’os du talon. Elle est horizontale et parallèle au sol, mais ce n’est pas cette épine qui fait mal.

C’est plutôt l’inflammation de cette petite bande fibreuse, relativement peu flexible, en dessous du pied, qui s’étend du talon jusqu’à la base des orteils et appelée le fascia plantaire. Le fascia soutient la voûte du pied et protège les tendons et les ligaments de la plante du pied. La fasciite plantaire est la cause la plus commune de douleur au talon.

Cette douleur au talon se manifeste surtout le matin au lever et diminue lorsque l’on a marché quelque temps (minimum 30-45 minutes). Elle réapparaît­­ après une position debout prolongée ou après la pratique d’une activité physique. La douleur est décrite comme une sensation de chaleur, d’aiguille ou de couteau au niveau du talon. Elle peut survenir à tout âge, mais est plus fréquente chez les femmes après 40 ans. Graduellement, le fascia perd de la souplesse et est plus fragile aux micro-déchirures qui entraînent une inflammation.

De nombreux éléments augmentent le risque de fasciite plantaire : le port de chaussures inadéquates ou trop usées, la marche ou la station debout prolongée sur des surfaces dures ou instables (ex.: sable), avoir des pieds plats ou creux, omettre la période d’échauffement avant une activité­­ physique, des déséquilibres mécaniques du pied, l’obésité ou la grossesse (causant une surcharge pondérale).

Des conseils

Voici des conseils pour prévenir la fasciite plantaire:

  • Porter des chaussures qui soutiennent la voûte plantaire et absorbent les chocs.
  • Pratiquer régulièrement des exercices d’assouplissement­­ et d’étirement du fascia plantaire et des muscles du mollet.
  • Porter des chaussures adaptées au type de sport pratiqué.
  • Maintenir un poids santé.

Les options de traitement varient selon la gravité­­ de votre fasciite. En premier lieu, il est suggéré de diminuer l’activité physique pour un certain temps et de traiter l’inflammation. Les traitements possibles sont la glace, des exercices d’étirement et de renforcement du pied et du mollet, la prise d’anti-inflammatoires, l’injection de cortisone, un support de voûte plantaire, une attelle durant la nuit, des talonnettes visco-élastiques­­ et le massage du fascia plantaire.

Si cela ne suffit pas, on vous proposera l’immobilisation avec une botte plâtrée ou une attelle et la répétition des injections de cortisone. Si ces traitements appliqués durant au moins six mois échouent, on envisagera un traitement par ondes de choc extracorporelles et aussi une orientation en chirurgie.

Retenez que les traitements sont efficaces, mais il faut être patient! Il peut s’écouler plusieurs mois avant que les symptômes dispa­raissent complètement.

Bonne lecture!

Nouvelles médicales

Je ne peux m’empêcher de vous proposer la lecture d’un livre que j’ai parcouru presque d’un seul trait et axé sur la prévention.

Le titre est Un cœur pour la vie, prévention cardiovasculaire globale. L’auteur est le Dr Martin Juneau­­, cardiologue spécialisé en prévention. Vous y trouverez une panoplie d’informations concernant le fonctionnement de votre cœur, les traitements pour les maladies cardiovasculaires et surtout les moyens pour vivre le plus longtemps en bonne santé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.