/finance/business
Navigation

Cascades veut s’attaquer au marché des géants américains

Le fleuron québécois lance une gamme de produits écologiques

mario plourde
Photo courtoisie, Cascades Mario Plourde, PDG de Cascades, entreprend un virage vers des produits écologiques pour le commerce de détail grand public.

Coup d'oeil sur cet article

Le fleuron québécois Cascades veut s’attaquer au marché des produits hygiéniques détenu par deux géants américains en lançant une nouvelle gamme d’essuie-tout et de papier de toilette écologiques.

«Pendant les deux dernières années, on a fait des tests et des focus groups. On n’est vraiment pas gênés de comparer nos produits avec ceux de la compétition. Le fait d’être plus écologique nous différencie définitivement de ce qui se fait ailleurs», soutient Mario Plourde, président-directeur général de Cascades.

L’entreprise, dont le siège social est à Kingsey Falls dans le Centre-du-Québec, mise donc sur la sensibilité des Québécois qui souhaitent faire un meilleur choix pour l’environnement.

M. Plourde est par ailleurs conscient qu’il se retrouve dans un marché dominé par de grands joueurs américains, comme Procter & Gamble, qui possède les marques Charmin et Bounty, ainsi que Kimberley Clark qui vend Scott Towels. Cascades n’aura d’autre choix que d’offrir des prix aussi bas que la compétition pour espérer percer le marché.

«Les deux tiers de la clientèle ont tendance à choisir les produits qui sont en promotion dans les magasins. On n’a pas le choix d’être compétitif et d’offrir nos produits à bon prix tout comme nos compétiteurs», indique M. Plourde.

Pour arriver à ce résultat, l’entreprise québécoise a notamment investi 33 millions de dollars en 2011 pour une nouvelle machine à papier à son usine de Candiac sur la Rive-Sud de Montréal en plus de 25 millions supplémentaires en 2015.

84 % de fibres recyclées

Cascades utilise 84 % des fibres recyclées pour fabriquer ses produits en plus d’utiliser 6,5 fois moins d’eau et 2,7 fois moins d’énergie que la moyenne canadienne dans l’industrie.

Ces nouvelles gammes Cascades Fluff pour le papier hygiénique et Cascades Tuff pour les essuie-tout remplaceront peu à peu les produits Cascades que l’on trouve présentement en magasin.

«C’est une gamme complètement différente qui reste respectueuse de l’environnement, mais dont on a amélioré la douceur et la résistance pour répondre aux besoins des consommateurs», précise M. Plourde.

Un fleuron du Québec inc.

  • Cascades a été fondée par la famille Lemaire en 1964
  • Ventes annuelles : 3,9 milliards $ (2015)
  • Employés : 10 700
  • Investissements en 2015 : 165 millions $
  • Président-directeur général : Mario Plourde *Premier dirigeant qui ne fait pas partie de la famille Lemaire