/entertainment/tv
Navigation

«Trop»: une histoire d'amitié et de maladie mentale

Trop
Ariane Labrèche / 24 Heures Évelyne Brochu et Virginie Fortin

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle websérie Trop est une histoire d'amitié et de maladie mentale, mais aussi un grand coup de foudre entre l'humoriste Virginie Fortin et la comédienne Évelyne Brochu, dont la sororité fictive s'est transposée en affection bien réelle.

L’arrivée du personnage d’Anaïs, interprété par Virginie Fortin, est un véritable tourbillon dans la vie de sa sœur Isabelle, une professionnelle accomplie campée par Évelyne Brochu. «Elle était dûe pour un chamboulement. Anaïs a un impact sur la constellation du groupe d’amis entourant Isabelle, qui sera ultimement assez positif», estime Évelyne Brochu, qu’on a récemment vue dans la série Orphan Black.

Un effet positif dont les répercussions ne se feront toutefois pas sentir dès le début, car le parcours d’Anaïs est chaotique et parsemé d’embûches. «Elle se fait diagnostiquer un trouble bipolaire. Ce qui est intéressant, c’est que ça ne représente qu’un pan de sa personnalité. La série ne sous-entend pas que c’est cool, mais montre que ce n’est pas la fin du monde non plus», souligne Virginie Fortin.

Plonger dans l’inconnu

La jeune humoriste défend ici son premier rôle dans une comédie dramatique. «J’étais complètement terrifiée. J’y suis allée instinctivement, et j’ai fait confiance aux réalisatrices [Louise Archambault et Chloé Robichaud], mais ce qui a tout changé, c’est la présence rassurante d’Évelyne», note-t-elle, en décochant un immense sourire à sa comparse.

«Ce qui m’a accrochée, c’est le scénario dans son ensemble. Il y a des types de personnages que je n’avais jamais vus; c’est grinçant, mais lumineux, c’est de la haute voltige de storytelling. Mais mon coup de cœur, c’était toi», renchérit Évelyne Brochu, avec que les deux comédiennes ne se fassent un gros câlin.

Leur amitié ressemble beaucoup à celle de leurs personnages, qu’elles dépeignent avec joie au petit écran. «Souvent, j’ai l’impression que les relations de sœurs sont conflictuelles, dans des cas où le conflit familial est le cœur de l’histoire. Là, ce sont les deux sœurs envers et contre tous», remarque Virginie fortin.

Marginalité et réalisme

Ces relations complexes et réalistes, c’est la plume de l’auteure Marie-André Labbé qui les couche sur papier avec une vivacité et une authenticité rare. Les personnages interprétés par Éric Bruneau, Pierre-Yves Cardinal, Mehdi Bousaidan, Alice Pascual et Anne-Marie Cadieux sont tous différents, mais tentent chacun tant bien que mal de façonner leur destinée.

«Il y a plein de gens qui regardent la vie sur les talons, depuis la plage. Eux, ils sont dans l’océan et essaient de surfer la vague ensemble. Je trouve ça beau à voir!», illustre Évelyne Brochu.

«Comme dit mon personnage, fuck tous ceux qui pensent qu’il y a juste une façon d’être humain. S’il y a un message jouissif et sous-jacent à retirer, c’est ça», affirme Virginie Fortin.

La série Trop sera disponible dès le 23 mars dans la section Véro.tv de tou.tv.