/news/politics
Navigation

Ministre «éprouvé» par les démêlés de son frère

POL-REMANIEMENT MINISTÉRIEL
Photo Agence QMI, Matthew Usherwod François-Philippe Champagne
Ministre du Commerce international

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le ministre François-Philippe Champagne qualifie d’«épreuve éprouvante» les démêlés de son frère avec la justice et ses liens présumés avec un Hells Angels.

Il refuse toutefois de commenter les circonstances ayant mené à l’acquittement négocié de son frère alors que lui-même songeait à la politique.

«Je ne ferai aucun commentaire au sujet de mon frère, sauf pour dire que c’est évidemment une épreuve éprouvante pour notre famille», a décla­ré le ministre du Commerce international dans un courriel transmis par son bureau hier.

Tel que rapporté par Le Journal hier, son frère, l’homme d’affaires Guillaume Champagne, a déjà été inculpé pour avoir exploité un laboratoire de méthamphétamine lié aux Hells Angels.

Avant qu’il n’y ait procès, il avait réussi à «négocier» son acquittement avec la Couronne, au moment même où son frère se préparait à faire le saut en politique.

En novembre 2008, la police avait notamment saisi 34 000 comprimés de méthamphétamine, 4000 g de haschis­ch et une arme prohibée dans le sous-sol d’une résidence appartenant à Guillaume Champagne, à Grand-Mère.

En décembre 2013, soit six mois avant que l’actuel ministre ne devien­ne officiellement candidat libéral dans Saint-Maurice-Champlain, la Couronne a informé le tribunal qu’elle n’avait plus de preuves à offrir contre l’accusé, sans donner plus d’explications.

Défense

En relâche parlementaire cette semai­ne, les oppositions ont été avares de commentaires.

Le député conservateur Gérard Deltell s’est néanmoins porté à la défense de son adversaire politique avec qui il a souvent eu l’occasion de «croiser le fer» sur les enjeux de finances. «C’est un homme pour qui j’ai beaucoup de respect et d’estime. (...) Nous respectons le processus judiciaire» a-t-il dit.

Pour leur part, le Bloc québécois et le NPD ont refusé de commenter.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.