/entertainment/tv
Navigation

Un jeune Québécois au royaume d’Anne

Aymeric Jett Montaz tient un des rôles principaux dans la télésérie anglophone

Aymeric Jett Montaz
Photo courtoisie, CBC Dans Anne, le jeune acteur québécois Aymeric Jett Montaz joue le rôle de Jerry Baynard, un Canadien français issu d’une famille très pauvre.

Coup d'oeil sur cet article

Aymeric Jett Montaz se rappellera longtemps son premier gros contrat. L’été dernier, le jeune Québécois de 12 ans a décroché l’un des rôles principaux d’Anne, la nouvelle adaptation télévisuelle du roman Anne... la maison aux pignons verts, que CBC diffusera dès dimanche.

La performance du jeune homme pourra non seulement être vue partout au pays, mais dans le monde entier, puisque Netflix a récemment acheté les droits du drame de huit épisodes qui retrace le parcours d’une orpheline­­ aux cheveux roux qui atterrit chez Marilla et Matthew, un couple de l’Île-du-Prince-Édouard qui s’attendait à adopter un garçon.

«C’est énorme! s’exclame Aymeric Jett au Journal. Je suis vraiment fier.»

Dans Anne, l’acteur incarne Jerry Baynard, un Canadien-français issu d’une famille très pauvre engagé pour aider Marilla et Matthew à entretenir leur ferme. Fait à signaler, le personnage de Jerry n’avait que deux répliques dans le bouquin. Mais dans cette nouvelle relecture de Moira Walley-Becket (Breaking Bad), il prend beaucoup d’ampleur.

Défoncer des portes

Hormis quelques publicités, les gags de Juste pour rire et quelques rôles de figuration, Aymeric Jett Montaz n’avait pas beaucoup d’expérience comme comédien avant Anne. C’est pour cette raison qu’il n’a pas été convié aux premières auditions à Montréal, le printemps dernier. N’ayant rien à perdre, le Blainvillois a néanmoins envoyé une soumission vidéo (selftape) aux producteurs ontariens et contre toute attente, l’agente de casting l’a rappelé en juillet. Le processus a ensuite suivi son cours et c’est en septembre qu’il apprenait la bonne nouvelle: il allait passer les cinq mois suivants à Toronto pour tourner la première saison du remake très attendu.

Aymeric Jett a fait ses premiers pas dans l’industrie­­ à 5 ans quand sa grand-mère a soumis sa candidature à Petits mannequins d’un jour, un concours du Journal de Montréal. Le finaliste a ensuite commencé à s’intéresser au jeu et aujourd’hui, il rêve d’une carrière de comédien. «C’est ce que je voudrais faire tous les jours», indique­­ l’élève de sixième année du primaire.

Un défi

Par courriel, la mère du jeune homme, Jessica Montaz, raconte avoir accompagné son fils à Toronto­­ durant le tournage d’Anne. Elle parle d’une belle expérience, malgré de longues journées de travail et surtout, une météo pas toujours clémente. «On voit tout de suite si un enfant aime ce qu’il fait, écrit-elle. AJ ne s’est jamais plaint, même à -20 0C avec des vents de 60 km/h.»

Parfaitement bilingue puisqu’il fréquente une école publique anglophone de Rosemère, Aymeric­­ Jett espère qu’Anne aura une deuxième saison. Il souhaite aussi pouvoir jouer en français au Québec.

► CBC présente Anne dès dimanche à 20 h.