/sports/hockey
Navigation

Le «Gros Bill» au petit écran

ART-VISITE DE PLATEAU DE JEAN BÉLIVEAU
Photo d’archives Pierre-Yves Cardinal dans le rôle de Jean Béliveau.

Coup d'oeil sur cet article

Décédé en 2014, Jean Béliveau fera l’objet d’une série télé de cinq épisodes à compter de mercredi soir à 22 h. Disposant d’un généreux budget et ayant reçu la bénédiction de la famille du Gros Bill, la série en question sera diffusée par la chaîne Historia.

À première vue, la série semble prometteuse. Une série réussie et acclamée tant par la critique que le public serait la bienvenue puisque le monde du sport, et plus particulièrement le monde du hockey, ne regorge pas de classiques. C’est le cas du côté de la télé et du côté du cinéma.

Ce qui risque de jouer en faveur de cette série, c’est qu’elle ne sera pas diffusée dans l’indifférence. Le Canadien constituant une véritable religion au Québec, on peut parier que le récit de la vie de Jean Béliveau, dont le rôle a été confié à Pierre-Yves Cardinal, rejoindra un large auditoire.

Sobriété vs vulgarité

Au même moment où l’on s’apprête à diffuser une série portant sur Jean Béliveau et où l’on parle de l’absence de classiques traitant de hockey, on souligne ironiquement le 40e anniversaire de la sortie du mythique film Slap Shot.

Personne, en 1977, n’aurait pu prévoir que Slap Shot deviendrait un film culte. Vulgaire et caricatural, le film mettant en vedette Paul Newman, les désormais célèbres frères Hanson et une poignée d’acteurs québécois dont Yvan Ponton et Yvon Barrette est devenu un incontournable.

Encore aujourd’hui, la popularité de Slap Shot ne démord pas, comme en témoigne un documentaire récemment produit par le NHL Network pour souligner les 40 ans du film.

Quant aux autres films sur le hockey qui ont été produits, on ne parle pas de longs métrages qui passeront à l’histoire. Dans la plupart des cas, on place les bagarreurs à l’avant-scène, on dépeint les joueurs de hockey comme des demeurés et on est bien loin de la réalité. Étrangement, ce sont des aspects qui caractérisent Slap Shot.

On doit cependant dire que le Québec nous a offert quelques bons coups, notamment avec les premiers films de la série Les Boys. Malheureusement, face au succès de ces premiers films, on a tellement voulu presser le citron qu’à l’exception des véritables mordus de la bande à Stan, Bob et Méo, on a senti que l’intérêt des cinéphiles et des téléspectateurs n’y était tout simplement plus à la fin.

Beau défi

Pour revenir à la série sur Jean Béliveau, il sera intéressant de voir la réaction des téléspectateurs. Il est rare qu’une série ou un film consacré au sport se transforme en succès instantané.

Quand même bien réussi, le film de 2005 de Charles Binamé portant sur Maurice Richard ne figure pas parmi les chefs-d’œuvre du cinéma québécois. Plus récemment, un film fort attendu sur Jackie Robinson n’a pas obtenu le succès escompté.

Bref, il n’est pas simple de produire un film ou une série sur un sport ou un athlète en particulier. La menace de tomber dans la complaisance est bien présente, tout comme celle de devoir encaisser de sévères critiques si on dépeint un portrait trop sombre de l’individu dont on relate la vie. Un athlète n’est pas comme une vedette rock, pour qui les excès et les écarts de conduite sont glorifiés. On préfère s’imaginer que nos vedettes sportives affichent un comportement irréprochable en tout temps.

Les tweets de la semaine...

twitter.com/DannyJoncas

Tout un cadeau

Le boxeur québécois David Lemieux a triomphé face à l’Américain Curtis Stevens, la fin de semaine dernière. Lemieux a mis son adversaire KO de façon spectaculaire, plusieurs observateurs qualifiant le tout de KO de l’année. Non seulement Lemieux a-t-il humilié son adversaire dans le ring, mais il a décidé d’en rajouter une couche sur ­Twitter.

« Merde, je viens de réaliser que c’était l’anniversaire de Stevens le 10 mars. Bonne fête à toi! »

Sortie hâtive

Rien ne va plus pour Eugenie Bouchard, qui a été éliminée dès le premier tour par l’Allemande Annika Beck à Indian Wells. À l’heure actuelle, on peut difficilement imaginer la Québécoise remonter au classement de la WTA. David Law, qui couvre le tennis pour la BBC, entre autres, n’était nullement impressionné par la dernière sortie de ­Bouchard.

« Performance atroce de Bouchard avec 66 fautes directes. Depuis l’Australie, elle a perdu ses deux matchs. »

Vieille recrue

Éric Gagné a fait bonne impression au sein de la formation canadienne à la Classique mondiale de baseball, si bien que des équipes des majeures seraient intéressées à ses services. Le possible retour du lanceur québécois, qui est âgé de 41 ans, n’enchante pas tout le monde, notamment l’auteur et journaliste sportif réputé Jeff ­Pearlman.

« Les changements climatiques et la consommation de stéroïdes d’Éric Gagné à l’époque : deux choses que l’on choisit ­d’ignorer. »

À surveiller...

Programme double

La rivalité entre le Canadien et les Sénateurs d’Ottawa qui a pris naissance en séries éliminatoires au cours des dernières années semble être en voie de continuer à se développer. Une belle rivalité entre ces formations serait idéale pour les partisans des deux équipes que seulement deux heures de route séparent. Ce matin, on devrait apprendre officiellement de la bouche de Gary Bettman que les deux équipes s’affronteront dans le cadre d’un match extérieur le 17 décembre prochain, à Ottawa. Ce match viendrait à la fois clore les célébrations entourant le 100e anniversaire de la LNH et celles du 150e anniversaire du Canada.

Mais avant cet affrontement extérieur prévu pour dans neuf mois, les deux équipes se livrent une féroce lutte pour le premier rang de leur division. La lutte risque d’ailleurs de s’intensifier cette fin de semaine alors que le CH et les Sénateurs disputeront une série aller-retour. Ces deux matchs en l’espace de 24 heures seront présentés demain à Ottawa (19 h à TVA Sports et Sportsnet), puis dimanche à Montréal (19 h 30 à RDS et Sportsnet).

Les cinq suggestions de la semaine

Baseball

ART-VISITE DE PLATEAU DE JEAN BÉLIVEAU
Photo AFP

L’équipe représentant Porto Rico, qui a surpris la République dominicaine mardi, fait face ce soir à un autre important défi alors qu’elle doit affronter les États-Unis. 

Ce soir à 22 h à Sportsnet 360


Ski de fond

ART-VISITE DE PLATEAU DE JEAN BÉLIVEAU
Photo ANNIE T. ROUSSEL

Le fondeur Alex Harvey pourra compter sur l’appui de la foule à Québec cette fin de semaine. Harvey prendra notamment part à une épreuve demain après-midi.

Demain à 13 h à TVA Sports


Soccer

ART-VISITE DE PLATEAU DE JEAN BÉLIVEAU
Photo Agence QMI, Joël Lemay

À son troisième match de la saison, qui sera disputé au Yankee ­Stadium de New York face au New York City FC, l’Impact tente de signer une première victoire en 2017.

Demain à 14 h à TVA Sport


Tennis

ART-VISITE DE PLATEAU DE JEAN BÉLIVEAU
Photo AFP

Avec les Murray, ­Djokovic et Nadal éliminés, Roger Federer pourra-t-il s’imposer en finale à Indian Wells, lui qui a retrouvé l’élan des beaux jours à l’âge de 35 ans?

Dimanche 19 mars à 16 h à RDS 2 et TSN


Hockey

ART-VISITE DE PLATEAU DE JEAN BÉLIVEAU
Photo AFP

Chaque point au classement est précieux à cette période-ci de l’année. C’est vrai pour les Bruins de Boston et les Maple Leafs de ­Toronto, qui s’affrontent ce lundi.

Lundi 20 mars à 19 h 30 à TVA Sports et TSN 4

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.