/lifestyle/food
Navigation

Le vent dans les pommes

<b>Éloi Vigneau</b><br /><i>Propriétaire du verger Poméloi</i>
Photo courtoisie Éloi Vigneau
Propriétaire du verger Poméloi

Coup d'oeil sur cet article

C’est le seul verger au pays où des bouteilles poussent aux branches des pommiers et un des rares endroits où vous verrez s’épanouir des arbres fruitiers sur une île constamment soumise à la caresse parfois brutale des vents du large.

Le responsable de ce petit miracle se nomme Éloi Vigneau, un Madelinot d’origine, revenu s’enraciner avec sa famille dans les terres du village de Bassin après ses études. Un passionné d’arbres, décidé à tout mettre en œuvre pour réussir à diversifier le patrimoine arboricole des Îles-de-la-Madeleine.

Il y a 25 ans, il a planté 250 pommiers sur sa propriété. Un projet expérimental, à l’époque, réalisé en collaboration avec Agriculture Canada. «On voulait voir s’il était possible de faire pousser des arbres fruitiers aux Îles-de-la-Madeleine, explique cet ex-fonctionnaire du réseau de la santé.

<b>Éloi Vigneau</b><br /><i>Propriétaire du verger Poméloi</i>
Photo courtoisie

À l’épreuve du vent

Le défi, c’était le vent, poursuit-il. L’air salin brûle les feuilles, et les tempêtes de vent risquent à tout moment de briser les branches.» D’où la rareté des feuillus aux Îles. Pour vaincre l’ennemi, Éloi a défriché une parcelle de terrain sur une pente exposée au sud. Plusieurs variétés indigènes de pommiers y ont été plantées afin de trouver celles qui résisteraient le mieux au rude climat de l’archipel. Protégé des vents par un bouclier d’épinettes et de sapins baumiers, le verger a survécu aux intempéries.

Si bien qu’au bout de quelques années, Éloi s’est retrouvé avec un beau problème de surplus de pommes sur les bras. Il venait de prendre sa retraite et réfléchissait à l’avenir de son verger lorsque la vie a mis Bruno Belli sur son chemin. Ce marin breton, tout juste échoué aux Îles, ne demandait pas mieux que de partager son savoir en microbiologie afin d’aider Éloi à développer des cidres de pommes.

<b>Éloi Vigneau</b><br /><i>Propriétaire du verger Poméloi</i>
Photo courtoisie

«Nous avons d’abord eu l’idée folle­­ de faire pousser des pommes dans une bouteille, comme on le fait pour la poire William», relate Éloi. Une opération complexe qu’ils ont mis quatre ans à maîtriser pour finalement créer La Poméloi, un mélange subtil d’eau-de-vie de pomme et de cidre.

Entre-temps, ils se sont amusés à fabriquer toutes sortes de potions à base de pommes dans la remise du jardin. De ces expérimentations sont nés leurs deux premiers produits: «L’enchanteur de pommes», un cidre fortifié à l’eau de vie de pomme et le «Chouchen», un hydromel­­ fabriqué avec un moût de pommes auquel on ajoute du miel des Îles et des levures naturelles.

<b>Éloi Vigneau</b><br /><i>Propriétaire du verger Poméloi</i>
Photo courtoisie

Élargir les horizons

Ce qui n’était qu’un loisir au départ s’est tranquillement transformé en travail à temps plein. La remise a été agrandie et de nouveaux produits sont nés. L’épouse d’Éloi, Monique Solomon, fabrique désormais dans sa cuisine toutes sortes de douceurs à base de pommes, dont une délicieuse gelée de pommettes au poivre de dune.

Pour écouler tous ces produits, une boutique a été ouverte au bord de la route. Il y a un an, on a aussi aménagé un charmant centre de dégustation perché au sommet d’une colline avec vue sur l’océan. Les visiteurs peuvent même choisir et réserver leur pomme en bouteille directement sur l’arbre et recevoir par la poste, quelques mois plus tard, leur Poméloi personnalisé.

<b>Éloi Vigneau</b><br /><i>Propriétaire du verger Poméloi</i>
Photo courtoisie

Bruno Belli a récemment quitté l’entreprise et les deux fils d’Éloi et de Monique, Louis-Joseph et Élie se préparent tranquillement à prendre la relève avec de nouvelles idées de produits, d’aménagement du site et un projet de construction d’une nouvelle cidrerie.

Produits vedettes

 

<b>Éloi Vigneau</b><br /><i>Propriétaire du verger Poméloi</i>
Photo courtoisie

Poméloi : un mélange subtil d’eau-de-vie, de pommes et de cidre.

L’enchanteur de pommes : un cidre fortifié à l’eau de vie de pommes.

Chouchen : un hydromel fabriqué avec un moût de pommes auquel­­ on ajoute du miel des Îles et des levures naturelles.

L’escarbille: cidre mousseux avec bulles fines, demi-sec et très fruité, sans ajout de CO2.

Le p’tit bois : cidre fermenté avec sirop d’érable de Mont-Joli.

Produits en vente sur place et chez Adèle super épicerie à Montréal.

Autres points de vente, voir: www.levergerpomeloi.com

Verger Poméloi

82, chemin du Petit Bois Nord

Bassin, Îles-de-la-Madeleine

418 937-5611