/entertainment/movies
Navigation

Les mauvaises herbes sortira en France

Coup d'oeil sur cet article

Un an après sa sortie au Québec, la comédie québécoise Les mauvaises herbes tentera de séduire le public français. Le dernier film du cinéaste Louis Bélanger prendra l’affiche le 5 avril prochain dans une cinquantaine de villes en France.

En prévision de cette sortie, Louis Bélanger et l’acteur Gilles Renaud ont passé la dernière semaine en France pour rencontrer les médias français et présenter le film au public. En entrevue au Journal, Louis Bélanger s’est dit satisfait de l’accueil qui a été réservé à son film jusqu’à maintenant.

«Ça peut sembler présomptueux de dire cela, mais c’est un film qui séduit assez facilement, indique le cinéaste.

«Je me suis pas mal promené à travers le monde pour le présenter et il a toujours été reçu de la même façon. C’est un film assez consensuel qui fait rire et émeut les gens.»

C’est la première fois qu’un film de Louis Bélanger a droit à une sortie importante en France. Gaz Bar Blues (2003) avait été acheté par un distributeur français à l’époque, mais le film n’avait jamais pris l’affiche.

«Je remarque que le public français est plus ouvert qu’avant au cinéma québécois», note Bélanger.

«En 2003, quand j’étais allé présenter Gaz Bar Blues, des spectateurs venaient me voir pour me dire que nos expressions étaient craquantes. Aujourd’hui, on me parle du film. Notre accent n’est plus un sujet de discussion.»

Selon lui, les récents succès des films de Xavier Dolan et Denis Villeneuve ont suscité un engouement pour le cinéma québécois en France.

«À l’époque de Gaz Bar Blues, on me parlait beaucoup de Denys Arcand et du Déclin de l’empire américain. Aujourd’hui, on nous parle aussi de Dolan, de Villeneuve et de d’autres. Les cinéphiles français ont plus de références qu’avant en matière de cinéma québécois.»