/advertorial
Navigation

Comment choisir les portes et fenêtres de sa résidence ?

Coup d'oeil sur cet article

Au-delà de l’esthétisme que l’on souhaite donner à sa résidence, les portes et fenêtres doivent répondre à un certain nombre d’exigences en termes de performances thermiques, de résistance et d’entretien. Votre choix va donc porter sur les normes et les matériaux avant tout, mais, rassurez-vous, sans pour autant lésiner sur le design.

Une homologation indispensable

Optez pour une haute efficacité énergétique. Ressource Naturelle Canada est un organisme fédéral qui œuvre pour le développement et l’utilisation des ressources naturelles responsables. À ce titre, il délivre une homologation, sous le label Energy Star, à des équipements dont l’efficacité énergétique est reconnue. Ils minimisent la perte de chaleur, qui vous permet d’économiser jusqu’à 10 % sur le coût du chauffage, et la condensation. Ces équipements ont été mis à l’essai pour vérifier leurs normes de sécurité et leur performance.  D’autres contrôles ont  également été effectués, comme le filtrage des rayons ultra-violets, la durabilité, la résistance à l’air, au vent et à l’eau. Il faut donc faire le choix d’entreprises reconnues et spécialisées dans la fabrication de portes et fenêtres homologuées Energy Star .

Des matériaux à la pointe

La technologie permet de proposer de nombreux matériaux pour la confection des portes d’entrée, de patio ou des fenêtres.

·       Le PVC : un matériau très résistant

Le PVC résiste particulièrement bien aux grands froids et aux fortes chaleurs, ce qui lui confère un indéniable avantage.  Il est plébiscité pour son étanchéité à l’eau et à l’air et sa bonne isolation phonique. Vous n’entendrez pas les bruits de l’extérieur.

De plus, une porte ou fenêtre en PVC vous sera garantie 20 ans contre la moisissure, la corrosion, la décoloration, la rouille ou l’écaillement.  Vous êtes tranquille.

Côté esthétisme, ce matériau offre une large palette de couleurs, de quoi combler vos idées créatrices. Autre atout : il ne demande aucun entretien, un simple coup d’éponge suffit pour le nettoyer. 

·       Le bois : un charme indéniable

Le bois donne à une façade authenticité et noblesse, il est chaleureux et naturel. Mais il faudra choisir une essence résistante, dont la densité est élevée. Le chêne, le movingui ou encore le moabi font partie des bons choix.

Naturellement isolant, le bois a l’avantage d’avoir un très faible impact environnemental, d’autant plus s’il est issu de forêts durables.  Seul point noir : il lui faut un entretien régulier. Tous les deux ans, vous serez obligé de renouveler le vernis ou d’appliquer une lasure.

·       L’Aluminium : un pont thermique

Très résistant et demandant peu d’entretien, il est recyclable. Mais ne vous y trompez pas : sa fabrication requiert une grosse consommation d’énergie, il a donc un fort impact environnemental.

Son autre point négatif est qu’il crée des ponts thermiques. Il faut donc installer un bris thermique, coûteux, pour pallier ce problème d’isolation.

·       L’acier : un grand niveau d’isolation

Très appréciées en Amérique du Nord, les portes en acier bénéficient d’une injection de mousse polyuréthane au pouvoir très isolant entre les parois. De plus, elles subissent un traitement anticorrosion avant l’application de la laque en finition.

·       PVC-Aluminium : une bonne combinaison

Le mélange du PVC et de l’aluminium évite les problèmes de corrosion ou de dégradation éventuelle. Vous aurez le choix entre de nombreuses couleurs également.

Classiques ou contemporaines, les portes et fenêtres bénéficient aujourd’hui d’une technologie à la pointe en termes d’isolation et de sécurité. Il ne faut cependant pas hésiter à y mettre le prix pour obtenir le meilleur confort.