/finance/pme
Navigation

Adieu les cartes de plastique

Idées pour entreprendre

Coup d'oeil sur cet article

­­Le temps des cartes de plastique est révolu. Pourquoi les utilise-t-on encore aujourd’hui? Trimballer toutes ses cartes qui offrent des bénéfices tangibles relèverait presque du miracle!

Bink, une petite entreprise de Londres (Angleterre), a flairé l’opportunité et a créé une application pour téléphone mobile qui rassemble toutes vos cartes de fidélité en un seul endroit. Cette application vous donne la possibilité de vous départir de vos cartes physiques et d’en retirer seulement le numéro.

Greg Gormley, cofondateur de Bink, souligne que l’application a été créée en réponse au grand nombre de personnes qui laissaient tomber les cartes de fidélité de plastique.

100 000 utilisateurs

Le système est attrayant pour les détaillants. Ils peuvent suivre les dépenses de leurs consommateurs et leur offrir des promotions plus pertinentes. Trois mois seulement après son lancement officiel, Bink compte près de 100 000 utilisateursau Royaume-Uni et représente déjà plus de vingt détaillants.

«Le marché des cartes de fidélité représente un marché mondial de 100 milliards $, qui croît à raison d’un taux variant de 6 % à 10 %,» selon Greg Gormley.

L’entreprise vise maintenant le marché des États-Unis où chaque ménage est associé à 29 programmes de fidélisation en moyenne, mais où seulement 12 sont réellement actifs.

Chez nous, 70 % des Canadiens utilisent toujours des cartes de fidélisation. En moyenne, un consommateur utiliserait 8 cartes régulièrement. Imaginez si vous pouviez magasiner, accumuler vos points sur cette application. À quand une entreprise similaire au Québec?