/auto/reviews
Navigation

Subaru Impreza 2017: une évolution bien discrète

Coup d'oeil sur cet article

De retour sous une toute nouvelle génération pour 2017, la Subaru Impreza demeure fidèle à elle-même.

En fait, si vous ne suivez pas assidument le monde automobile, il est même possible que vous ayez de la difficulté à différencier la nouvelle Impreza de celle de 2016. Oui, on a changé quelques éléments esthétiques, mais disons que les designers sont demeurés plutôt conservateurs. On est dans l’évolution plus que dans la révolution.

Subaru Impreza 2017
Frédéric Mercier

 

Remarquez, c’est loin d’être une mauvaise nouvelle. L’Impreza a toujours eu un joli minois, et l’édition de 2017 ne fait pas exception à la règle. Et elle demeure offerte en versions à quatre ou à cinq portes. 

À l’intérieur, la grande nouvelle se trouve au centre de la console. Une nouvelle version du système d’infordivertissement StarLink vient remplacer celui qui équipait l’Impreza jusqu’à l’année dernière. Et c’est tant mieux, parce qu’il s’agissait de l’un des plus grands points faibles du modèle. Enfin, Subaru se met au goût du jour.

Mieux présenté et plus facile à utiliser, le nouveau système est aussi compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. 

Subaru Impreza 2017
Subaru

 

Pour le reste, on se contente d’un habitacle acceptable, sans plus. La qualité de certains plastiques aurait avantage à être revue et le soutien des sièges pourrait aussi bénéficier d’un petit rehaussement.

Le rouage intégral, encore et toujours

Dans un marché comme le nôtre, la traction intégrale est vue par certains comme une nécessité plutôt qu’un luxe. Dans un tel contexte, l’Impreza a de quoi séduire.

Comme tous les modèles de sa marque (à l’exception de la BRZ), la nouvelle Impreza est équipée de série du rouage intégral qui fait la fierté de Subaru.

Dès qu’on a à s’aventurer sur une chaussée enneigée, on ne peut qu’apprécier cette particularité. Par contre, si la majorité de vos déplacements se font sur l’autoroute, entre Brossard et Montréal ou bien Lévis et Québec, vous risquez de ne pas vraiment en profiter.

Pire, vous risquez d’en payer le prix.

Le prix de base de l’Impreza, fixé à 21 705$, est largement supérieur à ce qui est offert par la concurrence. Et le rouage intégral a un bon rôle à jouer là-dedans.

Pour beaucoup de gens, rouage intégral rime aussi souvent avec consommation d’essence plus élevée. Et habituellement, c’est tout à fait légitime. Sauf que l’Impreza 2017 vient mettre un bémol là-dessus.

Grâce à son moteur à quatre cylindres de 2,0 litres et à sa transmission automatique à variation continue (CVT) particulièrement efficace, l’Impreza affiche des cotes de consommation de 8,3 L/100 km en ville et de 6,4 L/100 km sur route.

Pour vous donner une idée, cette consommation s’avère meilleure que celles de la Hyundai Elantra ou de la Mazda3, deux véhicules similaires à l’Impreza, mais qui n’offrent pas de rouage intégral.

Après une semaine d’essais dans un climat frigorifique, l’ordinateur de bord affichait une consommation moyenne de 8,9 L/100 km.

Subaru Impreza 2017
Frédéric Mercier

 

L’économie au profit du plaisir

On l’a dit, l’Impreza 2017 fait appel à un moteur BOXER de quatre cylindres de 2,0 litres.
Puissance totale: 152 chevaux et 145 livres-pied.

La transmission CVT, bien que très efficace en matière d’économie d’essence, a la fâcheuse réputation d’être très ennuyante à conduire. Et celle de l’Impreza n’y fait pas exception. À basse vitesse, ça va. Mais quand on veut adopter une conduite un peu plus dynamique, c’est plus laborieux. C’est comme si on attendait toujours un changement de rapport qui ne venait jamais.

Subaru Impreza 2017
Frédéric Mercier

 

Subaru continue aussi de proposer une transmission manuelle... à 5 vitesses. C’était acceptable il y a 10 ans, mais plus maintenant. Même la Honda Fit propose désormais un sixième rapport sur sa boîte manuelle.

Quand un constructeur développe la nouvelle génération d’un modèle, on s’attend à ce que celle-ci intègre les dernières nouveautés de l’industrie, qu’elle supplante ses concurrents plus vieillissants. Avec l’Impreza, certains aspects sont déjà complètement dépassés.

Dans un climat comme le nôtre, la berline japonaise demeure un véhicule de choix pour ceux qui désirent passer un bel hiver sans s’acheter un VUS. Cela demeure son plus grand avantage.

Subaru Impreza 2017
Frédéric Mercier


Fiche technique

Nom : Subaru Impreza 2017
Prix de base : 21 705$
Configuration : Véhicule à quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur à quatre cylindres de 2,0L
Puissance/couple: 152 ch/ 145 lb-pi
Transmission : Manuelle à 5 rapports ou automatique à variation continue (CVT)
Consommation d’essence annoncée (automatique): 8,3 L/100 km (ville) 6,4 L/100 km (route)
Consommation d’essence observée: 8,9 L/100 km
Garantie de base : 3 ans/60 000 km
Concurrence: Honda Civic, Mazda3, Hyundai Elantra, Toyota Corolla