/news/currentevents
Navigation

Trois hommes de Québec accusés d’agression sexuelle sur une fille de 15 ans

Pierre-François Blondeau
Photo Yanick Poisson Pierre-François Blondeau

Coup d'oeil sur cet article

VICTORIAVILLE | Une présumée victime d’un viol collectif âgée de 15 ans aurait consommé beaucoup d’alcool et de la drogue lors d’un party «rave» avant de présumément être agressée par trois gars dans la vingtaine.

Les événements se seraient produits le 24 octobre 2014 alors que le chanteur du duo électro-pop Midaz et Ellie, Pierre-François Blondeau, 24 ans, ainsi que Jean-Christophe Martin et Dominic Vézina, 23 ans, avaient été mandatés pour animer l’événement Moonlight 1.0 de Quebecpass à Victoriaville. Cette soirée était destinée aux 15-25 ans.

L’adolescente avait fait le trajet en autobus depuis la région de Québec en compagnie d’amies.

Jean-Christophe Martin
Photo Yanick Poisson
Jean-Christophe Martin

Téquila, bière et drogues

Selon ce qu’elle a raconté à l’enquêteur François Beaudoin, elle aurait consommé, en cours de route, cinq téquilas. Une fois dans l’établissement, elle aurait également pris de la méthamphétamine (speed), de l’ecstasy et une bière.

Selon le récit de M. Beaudoin lors du procès, les trois hommes auraient attiré leur proie vers une cuisinette située à proximité de la salle où avait lieu la soirée et qui avait été transformée en loge pour l’occasion.

Des témoins auraient vu les trois coaccusés avoir des relations sexuelles avec l’adolescente à cet endroit.

Les ébats se seraient ensuite poursuivis un peu plus tard sur le siège arrière de la voiture de Jean-Christophe Martin. Ce dernier aurait d’ailleurs amené la plaignante dans sa chambre d’hôtel de l’Auberge Hélène où ils auraient eu de nouvelles relations sexuelles sur le lit et dans la salle de bain attenante.

Dominic Vézina
Photo Yanick Poisson
Dominic Vézina

Le lendemain, Martin a ramené l’adolescente chez une amie où elle avait laissé sa mobylette à Lévis.

Le 26 octobre, elle s’est présentée dans un hôpital de la région de Québec afin de subir des examens, lesquels ont révélé des ecchymoses un peu partout sur le corps, ainsi que des lésions aux parties génitales (vagin et anus).

La toxicologue judiciaire Édith Viel a confirmé la présence de méthamphétamine dans l’organisme de la victime, mais n’a pu mener de tests concluants pour l’alcool et la drogue du viol, le GHB, en raison des délais trop importants entre les événements et les examens.

Consentement

Le procès devant jury des trois hommes de Québec aura pour principal objectif de déterminer le consentement de l’adolescente lors des gestes posés.

Représentés par cinq avocats, les trois coaccusés tenteront de démontrer qu’il ne leur était pas possible de savoir que leur partenaire n’avait pas l’âge de consentement (16 ans) et que son état de conscience n’était pas altéré.

Pierre-François Blondeau, Jean-Christophe Martin et Dominic Vézina sont accusés d'agression sexuelle avec lésion sur une personne de moins de 16 ans, d'agression sexuelle avec la participation d'une autre personne, de contacts sexuels et d'incitation à des contacts sexuels.