/news/politics
Navigation

Les années d’austérité laisseront des traces, affirme le PQ

Jean-François Lisée
Photo Simon Clark Jean-François Lisée

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, assure que certains Québécois vivront longtemps avec les séquelles des trois années «de coupures libérales», malgré les réinvestissements annoncés dans le budget provincial de mardi.

«Ceux qui ont perdu leur orthophoniste, ceux qui ont dû coucher dans leur chaise roulante parce qu’il y avait une réduction de leurs soins à domicile, ceux qui ont attendu un an, deux ans, voire trois ans pour que leur enfant autiste ait un diagnostic savent que les trois budgets du désespoir vont [laisser] des traces pendant toute leur vie», a dit M. Lisée, lors d’un point de presse donné mercredi matin.

Le député de Rosemont est particulièrement inquiet pour les jeunes qui ont vécu une partie de leur enfance sous le régime du premier ministre actuel, Philippe Couillard.

«Les années perdues en bas âge sont des années très difficilement rattrapables pour la suite», a-t-il expliqué.


 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.